(Communiqué)

 

 

 

Dans le cadre de la campagne législative de la 2e circonscription des P-O, la candidate du Rassemblement National (RN), Anaïs Sabatini a tenu une réunion publique à Rivesaltes devant une centaine de participants, commune dont son suppléant, Julien Potel, est conseil municipal et fortement impliqué dans le Fenouillèdes et le Rivesaltais

 

Accompagnée de Louis Aliot, maire de Perpignan (et député de cette 2e circonscription de 2017 à 2020), elle a pu présenter sa candidature et ses motivations.

La candidate s’est particulièrement engagée à être « une élue de proximité qui respectera tous les habitants et tous les élus locaux de la circonscription ».

« Le précédent quinquennat d’Emmanuel Macron a été celui du mépris et de l’oubli de notre territoire », a-t-elle martelé. « Même en ayant un Premier ministre du département, les dossiers majeurs n’ont pas avancé et son action n’a pas été bénéfique. Des projets lancés en fin de mandat mais rien de concret ou de certain. Élire une députée de notre parti c’est donner de la voix des 136 610 électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen au second tour de la présidentielle », a encore précisé Anaïs Sabatini.

Louis Aliot a apporté son entier soutien à son adjointe à la ville : « Une militante politique fidèle aux valeurs de la droite et pleinement engagée pour le territoire. En votant pour Anaïs vous aurez une députée jeune dynamique et qui sera constante dans ses convictions ».

Pour conclure, la candidate a rappelé « ce qu’un Premier ministre d’ici n’a pas réussi, ce n’est pas un simple député de la Majorité qui l’obtiendra. Il faut me soutenir pour une vraie opposition à Emmanuel Macron et faire entendre notre territoire par une voix libre et non pied et poing liés à la Majorité ».