Courriel adressé à : la maire du Soler, au maire de Thuir, au président de la communauté de communes Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), au président de la communauté de communes des Aspres, à la présidente du conseil départemental, aux médias.

Objet : dangerosité de la D-37

 

 

« Mesdames, Messieurs,

Je tiens par la présente à vous signaler l’extrême dangerosité de la départementale D-37.
L’objet de mon courriel est de vous informer de l’imminence d’un drame et que chaque acteur prenne ses responsabilités.
Ce courriel sera factuel sans habillage pompeux…

 

 

La situation :
– – La D37 est le seul axe reliant Le Soler (7 000 habitants) à Thuir (7 400 habitants) ;
– – De nombreux véhicules l’emprunte tous les jours (un comptage a été fait il y a quelques mois au niveau du château Nadal Hainaut) ;
– – Nombreux virages larges ;
– – Route entretenue, virages larges : sentiment de confiance et de sécurité.

 

Les dangers :
– – Vitesse excessives des usagers, il est très facile d’emprunter cette traverse sinueuse à plus de 100km/h
– – Revêtement extrêmement glissant les jours de pluie (tout particulièrement au niveau de l’Horts au Soler), des véhicules finissent tous les mois dans le canal bordant la route.
– – Virages larges, pris à haute vitesse et souvent coupés, risque de collision frontale fatale
– – Pont entre Le Soler et Thuir (au-dessus de la Basse) étroit
Tous ces risques sont bien sûr augmentés par temps de pluie ou la nuit.

Les propositions :
– – En priorité et le plus simple : marquage au sol pour matérialiser et visualiser le milieu de la chaussée ;
– – Élargissement autant que possible de la voie ;
– – Élargissement du pont, ou mise en place d’une priorité ;
– – Revoir le revêtement de la chaussée.

 

Mesdames, Messieurs, vous voilà au courant, un choc frontal à plus de 100km/ h aurait à coup sûr une issue fatale, les nombreuses sorties de routes ont pour le moment été sans gravité (à ma connaissance).
Vous ne pouvez plus ignorer la dangerosité de cet axe : vous et vous seuls, pouvoirs publics seraient tenus pour responsables de la mort, des blessés, des vies brisées de vos concitoyens si vous n’agissez pas.
N’attendez pas qu’un drame se produise sur la D-37.
Prenez exemple sur les aménagements de la D-612, axe reliant Millas (4 000 habitants) et Thuir. Pourquoi cet axe moins emprunté que la D-37 bénéficie d’une infrastructure d’une telle qualité ?
Est-ce vos différences de couleur politique qui vous fait privilégier certains aménagements à d’autres ? ».

 

Un citoyen (L.S.)