Puig et Sol ont trouvé refuge… en « mairie » du Soler !

Avant-hier mardi 23 juillet 2013, dans ces mêmes colonnes, nous avons publié une info comme quoi deux cygnes avaient élu domicile sur le territoire de la commune de Le Soler (canton de Millas)…

François Calvet, sénateur-maire, vice-président de l’Agglo PMCA et président du comité départemental de l’UMP’66, se félicitait de ce bel arrivage, toujours dans nos colonnes, et voyait même dans cet attelage un signe du destin pour conforter le rapprochement déjà existant entre sa commune, Le Soler, et Puigcerdá, de l’autre côté des Pyrénées, en Espagne.

Heureux, très heureux même, de ces cygnes (si) particuliers, François Calvet décidait de leur attribuer un nom, se référant pour cela trois premières lettres des deux communes concernées : Sol(er) et Puig(cerda) !

L’adoption définitivement conclue pour accueillir ces deux nouveaux arrivants, François Calvet ne put s’empêcher d’ironiser publiquement : « Nous comptons maintenant sur la bienveillance de chacun afin de préserver la tranquillité de Puig et Sol, en espérant qu’ils puissent fonder prochainement leur propre famille ! ».

Le hic, c’est qu’il y a deux conseillers généraux, qui siègent à l’Assemblée départementale des P-O, et qui portent les mêmes noms : José Puig (apparenté Majorité départementale), maire de Claira et conseiller général de la Salanque, et Jean Sol (UMP), conseiller général du canton Perpignan VII… et que eux, avec ou sans autorisation du sénateur-maire de Le Soler, « n’ont pas l’intention de finir leurs jours ensemble » !…