A propos de l’organisation du 1er marché transfrontalier du Soler, par la municipalité du sénateur-maire François Calvet, par ailleurs président du Comité départemental UMP’66, Marie-Hélène Pelras (FN), tête de liste du Rassemblement Bleu Marine aux municipales de l’année prochaine sur la commune du Soler, nous prie d’insérer :

« Je suis pour toutes les animations, manifestations qui peuvent rassembler et créer une dynamique dans la ville.

 

Mais je ne partage pas l’initiative de la municipalité du Soler, celle-ci a fait le choix de ce premier marché transfrontalier et semble avoir oublié que bon nombre d’artisans, commerçants et entrepreneurs sont confrontés  tous les jours à ces entreprises espagnoles qui viennent prendre des marchés en Cerdagne ainsi que dans le Roussillon ce, dans des conditions pas toujours très transparentes.

 

En pleine récolte d’abricots dans notre département, une fête de l’abricot aurait été aussi bien pour animer notre commune. Les commerçants et restaurateurs locaux auraient pu présenter des préparations à base d’abricots : Pain, Fougasse, Pizza, Charcuterie, menus, des grands cuisiniers auraient pu nous faire partager leur savoir sur la préparation de diverses recettes à base d’abricots. Des animations diverses autour de ce fruit nous auraient rassemblés durant toute la journée.

 

Je suis certaine que les habitants auraient apprécié, plutôt qu’un déballage d’articles dont  la plupart vient  de Chine ».