Voici le texte posté par Joëlle FERRAND-IGLESIAS, l’épouse du maire du Barcarès – elle fut elle-même maire du Barcarès de mai 1999 à juin 2011 – sur son Facebook, ce mercredi 17 juillet 2019, et qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux…

 

« Chers amis(es), Chers Barcarésiens(es),

Voilà, les dates des élections Municipales 2020 sont fixées.

Certains d’entre vous à ce propos, m’ont demandé à plusieurs reprises si j’avais l’intention de me présenter aux élections Municipales de 2020.
« On aime bien Alain mais on souhaite que tu reviennes, disent ils ».
J’ai évidemment évoqué le sujet en privé avec Alain, car, même si effectivement, nous n’avons pas la même approche de la gestion Municipale, même si ma sensibilité à la cause environnementale donne une particularité à ma vision du développement de ma ville, qu’il n’a pas,
notre base électorale est la même et le socle de notre programme est identique.
Et surtout, je me revendique loyale dans tout ce que j’entreprends.
J’ai proposé une élection interne, une sorte de primaire organisée au sein de notre association « CONTINUONS ENSEMBLE ». La proposition a échoué, mes amies de l’association peuvent en témoigner.

C’est dans ce contexte qu’Alain, m’a répondu : « si tu veux y aller pas de problème ».
Ainsi, l’idée de me proposer à vos suffrages a germé.
Mais, je remarque, qu’il n’a de cesse de mener une campagne de terrain si intense ces derniers temps que je ne crois pas du tout en son intention de me laisser sa place comme candidate.
Ma position est, vous l’avez compris, délicate.
Alain m’a par ailleurs proposé d’être sur sa liste, et, dans l’optique d’une élection favorable, sa première adjointe. Ce que j’ai refusé, les tractations sous le manteau ne sont pas mon fort, j’ai une sainte horreur de la politique politicienne, et je souhaite garder mon libre arbitre.

Alors que vais je faire ces six prochains mois ?…. je ne le sais pas encore ….

Et par souci de transparence de la vie publique, je vous écris ce jour la réalité de la situation.

A suivre …… »

 

ndlr. S’agissant du Facebook privé de Joëlle FERRAND-IGLESIAS nous avons longuement hésité avant de le publier. Mais depuis ce matin, ce texte faisant le buzz, on peut dire qu’il est tombé en quelque sorte « dans le domaine public ». La rédaction de ouillade.eu a d’ailleurs contacté Mme FERRAND-IGLESIAS pour l’avertir de notre intention d’en faire écho dans nos colonnes : « Je suis consciente, nous a-t-elle répondu, que cela fait un peu rififi à la maison, mais il n’y a absolument aucun litige entre nous, cela doit rassurer tous nos proches et nos amis. En postant ce texte j’ai voulu précipiter les choses, le destin ? Connaître les intentions réelles d’Alain. J’ai besoin de savoir si je dois partir sur un autre projet politique, ou si je dois reprendre des études qui me tiennent à cœur. Le fait d’être mariés complique effectivement la situation, ou plutôt lui donne une tonalité inhabituelle, insolite (…) ».