Samedi matin, en même temps que l’inauguration de la patinoire municipale en plein air, presque en face, au 91 du boulevard du Grau Saint-Ange, Véronique Pastoureau (UMP), ouvrait son local de campagne électorale pour les municipales des 23 & 30 mars 2014, à une grosse centaine de sympathisants, parmi lesquels Rolande Siré, l’épouse du député-maire UMP de Saint-Laurent-de-la-Salanque, accompagnée de Stéphane Pages, l’assistant parlementaire de son époux et fils de Danielle Pages, 2ème adjointe au maire de Perpignan…

Une présence qui ne manquera pas d’être commentée.

Quand à Véronique Pastoureau, agent immobilier, sa liste aux élections municipales précédentes – des partielles organisées à la fin de l’été 2010 qui ont permis à Alain Ferrand, P-DG du complexe nocturne Le Marina, de succéder à son épouse Joëlle Ferrand, devenue inéligible par une décision de justice d’une sévérité extrême – avait rassemblé sur son nom pratiquement 23% des suffrages exprimés.

Véronique Pastoureau le confirme : « Tout sauf (les) Ferrand !… Les mots d’ordre de notre équipe seront du Courage, de la Confiance et du Cœur. Nous allons dénoncer, preuves à l’appui la situation catastrophique de la gestion communale, dont la dette a été multipliée par deux en quatre ans ! Les Barcarésiennes et les Barcarésiens doivent savoir où vont leurs impôts, comment est dilapidé l’argent public en festins (…) ».

Celle qui avait pourtant soutenu et épaulé les Ferrand lors de combats politiques passés (notamment aux élections cantonales de 2010), se dit aujourd’hui « définitivement fâché avec eux (…). J’ai assisté à des comportements de leur part insupportables et inadmissibles qui ont brisé ma confiance (…) ».

Enfin, lors de son intervention face aux médias, Véronique Pastoureau a lâché une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue : « C’est vrai que Alain Ferrand a aujourd’hui l’investiture UMP, mais cela peut encore évoluer… Vous (le) verrez ! ».