Jean-Louis Disaro, fondateur du Citoyen Barcarésien, conseiller municipal d’Opposition, communique :

« Pourquoi je ne serai pas le candidat tête de liste ?

Il ne se passe pas 24 heures sans que cette question revienne : Jean-Louis Disaro sera-t-il tête de liste pour les élections municipales? Et bien la réponse est non ! Pour autant cela ne me désengage pas car je serai présent sur la liste du Citoyen Barcarésien.

Ma décision n’est en aucun cas motivée par la lassitude ou de la démotivation. Bien au contraire ! Je suis persuadé que le travail mené par toute l’équipe depuis 2008 porte aujourd’hui ses fruits. Les Barcarésiennes et les Barcarésiens sont aujourd’hui conscients que notre ville ne peut plus continuer à être gérée de façon chaotique, désordonnée et arbitraire.

Je souhaite être honnête avec mon entourage et les Barcarésiens qui nous accorderont leur confiance au mois de mars prochain. Si j’ai pris cette décision, c’est pour des raisons à la fois personnelles et éthiques:

– Personnelles. Car je souhaite pouvoir partager le plus souvent possible des moments avec mes deux filles, mon fils et mes petits-fils. Pour moi la famille ce n’est pas un mot, ni un concept qui s’affiche sur les murs du Barcarès lors des élections. La famille, c’est une valeur essentielle de ma vie. Le combat contre la maladie et le décès de mon épouse Nicky il y a an, m’ont profondément affecté. Mais si je reste présent sur la liste du Citoyen Barcarésien, c’est aussi pour elle. En effet, malgré sa maladie, Nicky a continué à me soutenir, à dissiper mes doutes et n’a cessé de m’encourager parce que pour elle la cause était, et demeure, juste.

– Ethiques. Depuis la création de notre rassemblement la majorité actuelle n’a eu de cesse de s’exprimer sur ma soi-disant soif de pouvoir. Est-ce que je me bats pour un fauteuil, une place? Non! Depuis que j’ai créé le Citoyen Barcarésien j’ai voulu rassembler toutes les bonnes volontés prêtes à s’investir pour notre commune.

Je sais aussi reconnaître mes limites. Il n’y a aucune honte à cela. Il était donc important de rassembler des femmes et des hommes aux compétences solides dans tous les domaines. Mais ce qu’il faut pour Le Barcarès c’est une personne qui comprenne tous les mécanismes de la machine administrative et qui soit en capacité de se mettre au travail sans aucunes difficultés, dès les élections passées, car c’est son métier.

Yvan Naya est cette personne.

Pourquoi ?

1- Parce qu’il a travaillé à la mairie du Barcarès.

2 – Parce qu’il connait parfaitement la commune et les problématiques liées à une ville littorale et balnéaire comme la notre.

3- Parce que la population en garde un bon souvenir pour sa droiture et son sérieux professionnel. Aujourd’hui, il travaille dans une commune de plus 52 000 habitants et est un des « bras droit » du maire. Il n’a pas été recruté là-bas par hasard surtout en venant du Barcarès. Ses compétences sont connues et reconnues tout comme son sens du respect des gens et du Droit. Je l’ai contacté après qu’il ait démissionné de la mairie en 2007. Et je peux dire que je ne me suis pas trompé. Cela fait près de 7 ans qu’il s’investit pleinement à mes côtés et avec toute l’équipe.

Yvan Naya sera le candidat tête de liste du Citoyen Barcarésien, certes. Mais je rappelle que la philosophie de notre rassemblement ce n’est pas de suivre un chef de clan, mais de travailler en équipe et de remettre au cœur de la gestion municipale les Barcarésiennes et les Barcarésiens en les associant aux décisions. Sabine Muller, Olivier Alba, Regis Bedos et moi-même élus sortants et candidats veilleront à ses côtés à ce que cet engagement soit respecté.

Certains diront que l’éthique ce n’est qu’un simple mot que l’on oublie très vite une fois élu. Non ! La probité de notre engagement est concrète. Tous les membres de notre groupe ont signé la Charte Anticor 2014 que je vous invite à lire sur notre site. S’engager pour sa commune c’est aussi défendre des valeurs juridiques, morales et philosophiques: le respect du Droit, le respect de la Loi, le respect des personnes.

A quelques semaines du premier tour des élections municipales je souhaitais m’exprimer directement auprès des Barcarésiennes et des Barcarésiens. Les choses sont désormais claires.

Notre seul parti : Le Barcarès. Notre seule étiquette : LCB, Le Citoyen Barcarésien.

En mars 2014, les électeurs auront le choix entre une équipe prête à servir et non à se servir ou un chef de clan à la gestion chaotique ».