Le ton est monté, dans la soirée d’hier vendredi 29 mai 2015, à Laroque-des-Albères, où se tenait un conseil communautaire de la Communauté de communes Albères/ Côte Vermeille (CdC), entre Lionel Nadal (UDI), adjoint au maire de Port-Vendres, et Pierre Aylagas (PS), président de ladite Communauté de communes, maire d’Argelès-sur-Mer et président de la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales.

A la fin de l’ordre du jour, Lionel Nadal a vivement interpellé le 1er magistrat d’Argelès-sur-Mer – sur un ton provocateur et osé que seule la fougue de la jeunesse permet – avec une question écrite au sujet de l’embauche de l’épouse de François Parsi (Directeur général des services communautaires) à la Médiathèque comme cadre A (avec un salaire d’environ 3 000€ /mois)… Lionel Nadal s’est dit publiquement d’autant plus choqué « que cette embauche intervient le même jour que l’arrivée de son mari au sein de la CdC en tant que Directeur… en plus du poste de Directeur général des services de la mairie d’Argelès… Je ne savais pas que la mutualisation de ces deux fonctions entraînait automatiquement un regroupement familial », a ironisé Lionel Nadal à sa sortie : « il ne reste plus qu’à espérer que les Parsi ne soient pas à la tête d’une famille nombreuse », a-t-il ajouté. « Je ne cherche pas à accuser Mme et M Parsi, qui sont certainement des gens bien, s’ils ont été nommés à ces postes de responsabilité c’est vraisemblablement parce qu’ils le méritent, qu’ils ont les compétences pour, mais les citoyens ont le droit de savoir, le droit de connaître quelles ont été les conditions d’embauche qui ont permis à Mme et M Parsi d’être nommés là où ils sont désormais. M. Aylagas me répond « Je fais ce que je veux ! », ce n’est pas une réponse. Ce n’est pas en tout cas la réponse que j’attendais de la part d’un élu de la République. Je rappelle que nous parlons là d’argent public. Moi, en interpellant le président de la CdC sur un tel sujet, j’estime être dans mon rôle d’élu. Cette réponse ne me satisfait pas, il y aura donc forcément une suite à mon intervention ».

Nous attendons la réaction, ou plutôt la version du président de la CdC.

Dans la salle, il y avait un certain Cyrille de Foucher, candidat DvD malheureux aux élections municipales de mars 2014 à Montesquieu-des-Albères, qui a filmé toute la scène et qui a promis « de la mettre en ligne dès ce week-end afin que chacun puisse vérifier l’authenticité des propos qui ont été tenus par les uns et par les autres… ». Affaire à suivre.