Communiqué de presse du parti Convergence Démocratique de Catalogne (CDC)
Perpignan, 26 juin 2015
« Sud de France » c’est fini !
Mardi dernier, le jour de la Saint Jean, jour de ferveur catalane, nous apprenions l’avis défavorable de l’Etat pour le contrat de destination concernant la marque touristique « Sud de France ». L’Etat n’est pas convaincu par la politique de communication de la Région Languedoc-Roussillon. Il est reproché à Montpellier de développer une promotion peu réaliste, inadaptée à la situation et aux besoins du territoire. C’est donc un coup important que vient de recevoir la marque phare de feu M. Frêche. Aujourd’hui, si la marque reste pour la promotion des produits régionaux, elle a désormais du plomb dans l’aile. Le parti catalan Convergence Démocratique de Catalogne salue la position pragmatique de l’Etat. Désormais, alors que la Région va fusionner avec Toulouse on peut clairement s’interroger sur l’avenir de la marque « Sud de France ». Alors que des millions d’euros d’impôts annuels y sont affectés et gâchés, elle ne met en valeur aucun terroir ni territoire. Notre devoir de Catalans dans le nouveau contexte régional est désormais de réfléchir à l’image du Pays Catalan à travers une marque qui nous fédère et identifie. Soyons réalistes il faut renforcer notre image spécifique de territoire comme le fait le Pays Basque ».