Il aura suffit, hier, d’une trentaine de centimètres de neige pour bloquer des centaines de kilomètres de réseaux (auto)routiers, depuis Narbonne jusqu’à Orange, du Roussillon jusqu’au Vaucluse via Béziers et Montpellier (où le président de la Métropole, un certain Philippe SAUREL, maire de Montpellier, si prompt d’habitude à donner aux élus perpignanais des leçons sur le TGV mais incapable hier d’assurer la circulation routière sur son propre territoire… certes, il pourra toujours nous rétorquer que cela ne relève pas de ses compétences, ce qui est exact – mais on le croyait proche du pouvoir actuel qui détient l’Etat ?).

Pourtant, depuis huit jours, Météo France avait prévenu.

Personne, à moins de vivre reclus comme un ermite sur le toit du Mont-Aigoual, ou planqué dans les Cévennes, ne pouvait passer à côtés des communiqués de presse, des bulletins météo, des flashes radiophoniques, des spots sur les chaînes d’infos en continue, des réseaux sociaux et des Jités (Journaux télévisés) avertissant sur l’ampleur du phénomène météorologique annoncé bien en amont. Alors, pourquoi les autorités locales concernées n’ont-elles pas mis en place des itinéraires de dégagement ? Pourquoi un plan de prévention n’a-t-il pas été envisagé ?… A quoi ça sert de crier « Au loup! » si aucune précaution d’usage n’est prise, si cela n’est pas suivi d’effet ?

Ce sont là autant de questions et bien d’autres encore auxquelles les pouvoirs-publics et les élus devront répondre et ne surtout pas chercher à noyer le poisson. Coupables et responsables ! Et vice-versa. Car au bout, ce sont des milliers de naufragés de la route qui ont été pris en otages par un épisode neigeux qui était annoncé. Alors, certes, les automobilistes qui ont bravé cet avertissement, alors que leur déplacement n’était pas indispensable ce jour-là, portent une part de responsabilité dans la bêtise humaine, mais pour tous les autres – chauffeurs routiers, professionnels… – qui ont subi cette catastrophe, cela est insupportable, inadmissible.

Les Canadiens, les Scandinaves, les Ecossais, les Polonais, etc.-etc., doivent bien se marrer en regardant les images de l’autoroute A-9 transformée en plus grand domaine skiable de France ! Heureusement que nous sommes en période de vacances scolaires. Toute une région méditerranéenne bloquée par un épisode neigeux, en 2018, c’est magnifique ! Et dire que tous les jours, qu’importe les saisons, on nous bassine avec le changement climatique… ça aussi, ça n’interpelle pas nos élus et autres hauts-fonctionnaires ?