Après avoir succédé, fin 2010, à Raymond Soubié comme conseiller du président Nicolas Sarkozy pour les affaires sociales, Jean Castex devient à partir de ce lundi 28 février 2011 Secrétaire général adjoint de l’Elysée.
Jean Castex, petit-fils de l’ancien sénateur-maire de Vic-Fezensac (département du Gers), est maire UMP de Prades et conseiller régional du Languedoc-Roussillon.
Étonnant parcours de celui qui, en 2008, a conquis la mairie de Prades (près de 7 000 habitants), sous-préfecture des P-O, grâce à une confusion à gauche, mais dont les observateurs reconnaissent volontiers qu’il a su « tirer profit avec un talent rare en politique de son expérience dans les cabinets ministériels pour se faire élire (…) ».
Il n’empêche que, depuis son arrivée aux commandes de la municipalité pradéenne, et à la tête de l’UMP pour les régionales de 2010 face au tandem socialiste Frêche-Bourquin, Jean Castex a fait réaliser à la droite parlementaire locale ses plus mauvais scores… Comme quoi, on peut être bien en cours dans les ministères et loin, très loin du peuple…
Rejeté dans les P-O, par la démocratie de proximité, mais également par les siens : on se souvient que le sénateur-président UMP de l’Agglo PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), Jean-Paul Alduy, en 2009-2010, lui avait barré la route menant à la présidence du comité départemental UMP des Pyrénées-Orientales… en semant sur son passage la candidature de Mme Jacqueline Irles, députée-maire UMP de Villeneuve-de-la-Raho.
Aujourd’hui donc, c’est un remaniement ministériel qui fait que : Nicolas Sarkozy a décidé de faire de son principal conseiller économique, Xavier Musca, le nouveau Secrétaire général de l’Elysée à la place de Claude Guéant, nommé hier dimanche 27 février 2011 ministre de l’Intérieur.
Dans un bref communiqué, l’Elysée précise que Jean Castex devient Secrétaire général adjoint de la présidence.