Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O et vice-président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, nous communique avec prière d’insérer :

 

« C’est officiel le Languedoc-Roussillon sera le siège de 5 grandes administration de la future région. Ainsi le Languedoc-Roussillon, malgré les oiseaux de mauvaises augures et les commentateurs pessimistes, est conforté dans sa position. Ceci est l’œuvre du combat mené par Damien Alary, soutenu et accompagné par les parlementaires PS de la Région et avec l’appui indéfectible et loyal de Carole Delga.

L’union des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon respectera l’équilibre auquel nous tenions. Montpellier sera le siège de l’Agence Régionale de la Santé (ARS), du Rectorat, de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), de la Chambre régionale des comptes, de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), qui auront donc compétences sur l’ensemble du territoire de la future grande région.

L’union de nos deux régions est en marche, de manière équilibrée, complémentaire et dans le respect de chaque identité et de ses populations.

Mais mon combat n’est pas fini. Tout le monde n’habite pas à Montpellier ou à Toulouse. Il faut faire respecter les autres pôles régionaux, comme celui de Perpignan, mais également nos territoires ruraux et l’ultra ruralité qui ne devront pas être oubliés. Tel sera mon action en tant que tête de liste régionale pour le département des Pyrénées-Orientales ».