Communiqué de presse.

« A l’occasion des 2ème Vendémiaires Citoyennes et Insoumises de samedi 21 octobre 2017 Ille-sur-Têt, co-organisées par des groupes d’action de La France Insoumise dans les Pyrénées-Orientales et le PG’66, un atelier de réflexion portant sur le 3ème quai de Port-Vendres a eu lieu. Il s’agissait de présenter des informations concernant ce projet départemental de création d’un troisième quai (ou de requalification selon les derniers discours).

Marc MAILLET, invité à cette occasion et représentant l’association FRENE’66, a présenté un état de la situation sous les différents aspects : économique, environnemental, juridique. Il a ensuite exposé les motifs d’opposition à ce projet : les effets néfastes prévisibles de ce projet ne concernent pas uniquement les Port-Vendrais, même s’ils sont en première ligne.

Les Insoumis mobilisés par cette question ont exploré plusieurs pistes de travail, d’action et de communication. Le parti a été pris d’aller au-delà d’une simple opposition argumentée, et de proposer des contre-projets. Des pistes ont été examinées sur la commercialisation de produits locaux, le développement de l’accueil et de l’hébergement touristique, l’amélioration de l’offre de formation de métiers de la mer, les conditions d’accueil et de création d’entreprises en diversifiant les formes ou statuts (ESS, SCOP, Start-up, entreprise d’insertion etc.), le soutien à la pêche raisonnée, la valorisation du potentiel d’énergies renouvelables etc.

C’est un projet global écosocialiste de rupture que les Insoumis entendant faire émerger ».

Pour les Insoumis de l’atelier des Vendémiaires, Catherine DAVID et Philippe DOZIO