(Communiqué)

 

-« Pour un rééquilibrage des activités économiques dans les Pyrénées-Orientales
A l’occasion des Vendémiaires Insoumises et Citoyennes des Pyrénées-Orientales qui se sont déroulées samedi 10 octobre 2020 à Ille-sur-Têt, la question des activités économiques dans les Pyrénées-Orientales a été abordée dans plusieurs ateliers de réflexion. Une réflexion s’est engagée sur les caractéristiques de la structure des emplois dans le département et les déséquilibres en résultant.
Les Pyrénées-Orientales sont un département agricole, fortement marqué par la ruralité, en dépit du poids urbain de l’agglomération de Perpignan. L’agriculture départementale n’est pas forcément en avance dans la modernisation, ce qui n’est pas toujours une mauvaise chose en termes de maintien de l’emploi.
C’est un département peu industrialisé, et ce depuis longtemps. L’absence de matières premières constitue une première explication. D’autres raisons renvoient à des choix politiques effectués par les élites, ceux privilégiant « la terre et la pierre », autrement dit la rente foncière et la rente immobilière.
C’est aussi un département désormais fortement marqué par le tertiaire. Une opposition entre un tertiaire peu qualifié, mal payé, précarisé et un tertiaire plus qualifié et parfois « notabilisé » (justice, droit, éducation, administratif) renforce la tendance à la polarisation sociale dans un département se caractérisant par de fortes inégalités.
C’est enfin un département dépendant du tourisme parfois qualifié de mono-industrie. C’est la résultante du choix d’un tourisme de masse, générateur d’emplois saisonniers souvent peu qualifiés, mal payés et précarisés.
La nécessité d’un rééquilibrage des activités économiques et de la structure des emplois dans les Pyrénées-Orientales se fait de plus en plus impérieuse. La région, par ses compétences de chef de file économique, et le département, par ses compétences sociales et les leviers pour l’aménagement du territoire dont il dispose, peuvent tenir un rôle fondamental pour la réalisation de cet objectif. L’enjeu est de taille : modifier en profondeur le modèle de développement économique et procéder à la la création d’emplois d’avenir pérennes ».
Pour les Vendémiaires Insoumises et Citoyennes, Francis Daspe