(Communiqué)

 

-« A l’occasion de la 5° édition des Vendémiaires Insoumises et Citoyennes des Pyrénées-Orientales qui se sont déroulées l’autre samedi à Ille-sur-Têt, la question des aides publiques a été transversale aux trois ateliers qui portaient respectivement sur la question sociale dans les Pyrénées-Orientales, sur la question de la transition écologique en Occitanie, sur la question de l’emploi et de l’activité dans les Pyrénées-Orientales

 

Les Vendémiaires Insoumises et Citoyennes accordent une place particulière à la gestion de l’argent public. Celle-ci doit viser exclusivement à la réalisation de l’intérêt général, et non pas à la satisfaction d’intérêts particuliers comme c’est trop souvent le cas avec la gestion clientéliste, voire clanique, des collectivités territoriales. Pour parer à cette dérive, l’attribution d’aides publiques doit être conditionnée à un certain nombre de critères dont la stricte observance est non négociable et ne peut faire l’objet de quelconques contournements.

Des critères sociaux, écologiques et éthiques ont été déterminés à cette occasion. Les aides publiques attribuées doivent servir de levier pour le progrès social (en terme de salaires, de création d’emplois, de nature des contrats de travail, de gestion des salariés etc.), pour la bifurcation écologique (en terme de respect de l’environnement, d’empreinte carbone, de relocalisation de l’activité etc.) et pour la promotion de pratiques éthiques (en terme de gestion des ressources humaines, de partage des profits, d’insertion et de conquête de marchés).

Il est également indispensable que cette définition de critères s’accompagne de la mise en place a posteriori de dispositifs efficaces de contrôle et de suivi. En cas de non respect des dits critères, des clauses permettront la restitution, pour partie ou en totalité, des aides publiques ainsi attribuées.

La question des aides publiques rejoint en bien des domaines les préoccupations concernant la gestion des marchés publics qui exige une réflexion complémentaire à part entière ».

Pour les Vendémiaires Insoumises et Citoyennes, Francis Daspe