Sous ce titre, Sébastien MéNARD, secrétaire départemental de Debout La France/ Les P-O, communique :

 

« Le Secrétaire d’Etat socialiste chargé des transports, M. VIDALIES,  a validé le tracé de la future ligne TGV qui contournera Perpignan et qui ne prévoit pas de nouvelle gare dans le département. Il a également validé la construction de nouvelles gares à Narbonne, Béziers, ainsi que celle déjà en chantier de Montpellier, soit une gare tous les 50 km en moyenne. L’intérêt d’autant de gares sur cette portion de la LGV est discutable.


Alors que Perpignan est la seule ville moyenne du tracé à disposer d’une nouvelle gare TGV, elle sera celle qui en profitera le moins, la majeure partie des TGV la contournant pour gagner quelques minutes seulement.


Madame DELGA, ancienne ministre et nouvelle Présidente de la Région, disait lors des Régionales vouloir un développement de tous les territoires et notamment des villes moyennes. Nous demandons à Madame DELGA de tenir ses promesses et d’intervenir auprès de son ancien collègue du gouvernement pour que le tracé de la future ligne TGV emprunte la ligne actuelle, modernisée et mise aux normes, afin que Perpignan et le département profitent des avantages qu’apporte cet outil, comme le demandent les associations, la métropole de Perpignan, les communes concernées, ainsi que les habitants du département.


La dernière gare TGV de France avant l’Espagne ne peut-être celle de Narbonne. Nous ne voulons pas être les vaches qui regardent passer le train ! ».