« Hier, mardi 7 juillet, en début d’après-midi, un peu plus de deux cents caravanes de gens du voyage s’installaient sans autorisation sur une partie du parc de La Prade à Saint-Cyprien. Avant 18h, elles s’ébranlaient à nouveau pour finalement s’installer légalement sur un autre terrain au bord de la ville.

Entre temps, le maire de Saint Cyprien (NDLR, Me Thierry del Poso, Les Républicains/ LR) ne s’était pas contenté de discuter avec les gens du voyage pour évoquer leur installation sur un terrain adéquat ; il avait, avant même de les rencontrer, fait téléphoner par les services municipaux aux habitants de la commune pour leur demander de manifester le jour même contre la présence des gens du voyage.

Le Parti de Gauche’66 condamne très fermement ce genre de pratique qui consiste à monter les citoyens les uns contre les autres ; il dénonce un acte irresponsable et démagogique de nature à nourrir les préjugés dont font l’objet les gens du voyage. Il appartient au premier magistrat d’une commune de faire respecter la légalité, certainement pas de donner des occasions de faire naître le désordre, encore moins de livrer en pâture à quelques administrés apeurés un groupe de nos concitoyens pour bouc-émissaires.

Dans un État de droit, les justiciables ne sont point justiciers.

Fort heureusement, l’appel n’a pas mobilisé au-delà du petit cercle des amis politiques de Monsieur le Maire. La bonne volonté manifestée par les gens du voyage a permis de trouver rapidement une solution ».