Il est parti par là, il repassera par ici par Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale du LR, conseillère municipale et communautaire de la liste « Perpignan ensemble avec Louis Aliot » et Bernard Reyes, résident du canton « Les Vernets » 

« C’est une procession sans fin pour notre département des P-O.

 Les pouvoirs publics ont beau vouloir déloger les caravanes installées en-dehors des aires leur étant réservées et payées par le contribuable, rien n’y fait.

A peine après l’annonce du soi-disant départ de caravanes mais qui n’a eu lieu qu’en partie chemin de Torremila, voilà de nouvelles caravanes dans la zone sud de Perpignan et près de l’Aéroport et de la SPA. Bon d’accord, ce ne sont pas les mêmes quartiers, me direz-vous mais cela ne change rien au problème. C’est devenu un déferlement de caravanes avec promesses devant témoins sur place de s’engager à partir le jour du versement des Allocations Familiales !

Une fois de plus, les pouvoirs publics locaux sont impuissants. Tout ceci grâce au laxisme UMPS de ces 30 dernières années et aux lois liberticides en découlant.

Seul le Front National dénonce cette politique et prévoyait toutes les conséquences : problèmes d’insécurité, de cambriolages, d’incivilités, risque d’incendies, manque de propreté et dégradations en tous genres sur les lieux investis.

Seul le Front National apporte des solutions en exigeant la tolérance zéro, l’application stricte de la loi par des sanctions ».