Communiqué de presse

François Lietta
Responsable Départemental des Jeunes Populaires

 

« La république des copains et des passe-droits même dans les Pyrénées-Orientales !
 
Depuis 2012, la presse nationale se fait le relais des nominations de proche du pouvoir socialiste à des postes clés de l’administration française. Transformant ainsi notre pays en une véritable république au service du clan socialiste. Que dire également de cette fameuse promotion d’énarque Voltaire de François Hollande dont les membres sont copinés un par un pour des postes d’Etat.
 
Probablement fasciné par cette vision de la société, le député catalan Jacques Cresta vient d’imiter ses amis parisiens en demandant au procureur de la République de rendre le permis à un homme arrêté et condamné pour conduite en état d’ébriété. C’est ce que révèle le journal local. 
 
Comment, un élu de la République, peut’il s’asseoir impunément sur une décision de justice ?  Tant qu’à faire, il faudrait peut être redonner son permis de frauder à M.Cahuzac ? Qu’en pensez vous M. Cresta ?  On ne peut pas d’un côté se vanter d’avoir des forces de police supplémentaires et ensuite les désavouer lorsqu’ils réalisent leurs missions !
 
Nous tenons à apporter notre soutien indéfectible aux forces de l’ordre qui se battent quotidiennement pour lutter contre toutes les formes de délinquance. L’action de ce parlementaire ne le grandit pas, et risque de jeter à nouveau le discrédit sur la classe politique ».