Ce n’est plus un secret, c’est même officiel : François Calvet (UMP), député-maire de Le Soler et vice-président de l’agglo PMCA, est  candidat à la succession de Paul Blanc (UMP), maire de Sournia, au poste de sénateur.
Il l’a annoncé et confirmé à plusieurs reprises dans les colonnes du journal L’Indépendant.
Et, à partir de là, les observateurs politiques locaux – François Calvet en tête – ont lâché quelques noms, à droite, pour lui succéder dans la fonction de député de la 3ème circonscription des P-O (Perpignan-Prades-Cerdagne), dans le cas donc où François Calvet serait élu sénateur des P-O le 25 septembre prochain.
Les noms qui circulent « en tête » sont ceux de Jean Castex (UMP), maire de Prades et conseiller régional ; Gilles Foxonet (secrétaire départemental de l’UMP), maire de Baixas et vice-président de l’agglo PMCA… Le premier étant soutenu à Paris par Xavier Bertrand, le second ayant le vent en coupe chez Jean-François Copé…
Il n’en demeure pas moins que si François Calvet était élu sénateur, ce n’est ni Jean Castex ni Gilles Foxonet qui lui succèderaient – et encore faudrait-il qu’ils soient les heureux élus du peuple ? – mais bien un certain Henri Carbonell… son suppléant ! On l’avait oublié, celui-là. Mais lui tient à se rappeler à notre bon souvenir.
Pour l’écarter, François Calvet devra carrément démissionner afin de provoquer de nouvelles élections, mais l’état-major parisien de l’UMP prendra-t-il un tel risque à 8 mois de la prochaine élection présidentielle ?