(Communiqué)

 

 

-« Puisqu’il n’a pas été possible pour les clients et futurs clients pour ces fêtes de Noël de réserver à l’avance et donc d’avoir des tarifs préférentiels… La SNCF pratiquera-t-elle des prix abordables, comme elle le propose lorsque l’on réserve un à deux mois avant son départ ?

Les Français n’ont pas choisi de ne pas voyager et surtout de n’avoir aucune visibilité pour ces fêtes de fin d’année à venir. Ils ne peuvent donc être pris en otages par le service public, même si nous comprenons que les « temps » sont difficiles et compliqués pour tout le monde.

C’est pourquoi, nous demandons, au MoDEM’66, à nos députés et notre mouvement national, d’être les intermédiaires auprès du gouvernement pour qu’il soit vigilant sur ces coûts que pourrait pratiquer la SNCF et que celui-ci puisse confirmer qu’elle appliquera des tarifs en rapport avec cette crise en pratiquant le « tarif minima » sur l’ensemble du territoire ».

Guy Torreilles, responsable du MoDEM’66