Depuis la nomination, hier, de Roselyne Bachelot, au poste de ministre de la Culture* dans le gouvernement de Jean Castex, les Internautes s’en donnent à cœur joie avec plus ou moins d’humour, d’élégance et de tact pour clouer au piloris l’ancienne ministre** des présidents Jacques Chirac et  Nicolas Sarkozy, avant de s’investir à fond dans l’animation à la télévision…

En effet, depuis son annonce en 2017 de son retrait définitif de la politique, Roselyne Bachelot s’est plutôt illustrée dans un autre domaine : l’animation en tant que chroniqueuse à la télévision et à la radio. La femme politique avait on s’en souvient décidé de quitter toutes ses fonctions politiques pour entamer une nouvelle carrière dans les médias, et cette décision se voulait sans retour possible. « Jamais je ne reviendrai en politique. Je respecte généralement mes engagements ! » avait-elle alors affirmé au micro de Laurent Ruquier.

Ce que les journalistes avaient oublié dans leur farandole médiatique pour tresser des couronnes de lauriers à Mme Bachelot, c’est une fois de plus les Internautes qui ont fait le boulot en trainant tel un boulet – ou une boulette ? – les propos tenus par Roselyne chez Laurent Ruquier. Dès lors, Jean-Marie Bigard aurait bien tort de ne pas se présenter à la Présidence de la République française en 2020, puisque le retour de Roselyne Bachelot nous montre que tout est possible… Et il est où le Nouveau Monde promis par Emmanuel Macron ? Foutaise !

Nous, à la rédaction de ouillade.eu, on se contentera de citer Coluche : « Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C’est pire ! ».

 

*Roselyne Bachelot succède à Franck Riester.

**Ministre de l’Ecologie et du Développement durable (mai 2002 à mars 2004) dans le gouvernement Jean-Pierre Raffarin sous Jacques Chirac, président ; ministre avec différents portefeuilles (mai 2007 à mai 2012) avec François Fillon sous Nicolas Sarkozy, président.