L’info est tombée ce matin, et il n’y a vraiment que la presse française pour en douter : le nombre d’urnes funéraires livrées à Wuhan* remet en cause très sérieusement le bilan officiel du virus en Chine martelé par les autorités… et les journalistes français !

La Chine a-t-elle menti sur le nombre de ses morts du COVID-19 ? Pour certaines rédactions – dont celle de Ouillade.eu qui a déjà émis des doutes à ce sujet – et pour certains experts européens la réponse est oui. Sans équivoque.

Selon des lanceurs d’alerte à l’international, la Chine aurait largement sous-évalué le bilan humain, aujourd’hui chiffré à « seulement » 3 182 morts. Un chiffre repris en cœur quotidiennement depuis deux semaines par les journalistes français – tous médias confondus ! – qui n’ont de cesse, chaque soir, en alignant les statistiques européennes que d’affirmer que l’Italie, en ayant franchi la barre des 10 000 décès dus à  la pandémie, compterait plus de morts du coronavirus que la Chine !

Comment ces journalistes peuvent-ils être aussi stupides, ignorants ?… L’Italie c’est environ 60,5 millions d’habitants contre 1,4 milliard en Chine, pays qui plus est où le virus est né ! Et désormais, à les entendre et à les croire sur paroles, l’Espagne et ces 47 millions d’habitants, avec plus de 5 000 morts dus au COVID-19,  aurait désormais dépassé le nombre de décès enregistrés en Chine…

Seulement voilà : dans le nuit de samedi à dimanche, un média d’investigation chinois, Caixin, qui lui-même fait le décompte, fait état d’une livraison de 2 500 urnes funéraires mercredi et jeudi derniers, à un seul funérarium. Et sur un deuxième cliché (comme le rapporte ce lundi 30 mars 2020 la chaîne CNews), publié également par Caixin, près de 3 500 urnes sont empilées à l’intérieur du salon. Ainsi donc, le nombre d’urnes livrées dans un seul funérarium de Wuhan, alors que la ville en compte sept, le bilan est largement supérieur au nombre officiel de morts… dans toute la Chine !

Sur place, les langues se délient, on avance même des chiffres, de 42 000 à 60 000 morts rien que pour la ville de Wuhan.

A l’avenir, les médias français seraient bien inspirés de faire preuve de prudence et de vigilance, s’agissant des informations concernant la pandémie venues d’Asie, plus particulièrement de Chine et également de Corée du Sud. Quotidiennement, la presse française nous abreuve « d’infos-spectacles » et de louanges concernant les règles de confinement, soi-disant « exemplaires », mises en place dans ces deux pays pour lutter « efficacement » contre le coronavirus ; or à l’arrivée la réalité des chiffres pourraient nous démontrer tout le contraire.

 

L.M.

 

*La ville de Wuhan compterait près de 9 millions d’habitants (11 millions dans son agglomération). En janvier 2020, la ville est mise en quarantaine à la suite du déclenchement de la pandémie de maladie au coronavirus au niveau national, qui a son origine justement dans l’agglomération de Wuhan.