Communiqué de presse.

 

« Collège-lycée de Font-Romeu : un tiers des enseignants en grève. Une mobilisation historique

 

Des classes surchargées

 

Actuellement, au collège de Font-Romeu, les classes de sixième comptent 30 ou 31 élèves, comme la plupart des classes de lycée … A l’échelle nationale, 120 000 élèves en plus sont prévus pour les trois prochaines années. Le gouvernement prévoit de supprimer plus de 3 000 postes d’enseignants à la rentrée prochaine. Conséquence évidente : les classes seront encore plus chargées, ici comme ailleurs.

 

Des réformes très inquiétantes

 

Des réformes du bac et du lycée vont créer une vaste désorganisation du système éducatif, une mise en concurrence des établissements et des matières. Notre lycée, du fait de son isolement, ne pourra pas proposer tous les enseignements de spécialités et toutes les options. Nos élèves seront donc désavantagés par rapport à ceux des agglomérations où il y a plusieurs lycées. Les élèves de Font-Romeu qui passeront le bac général à partir de 2021 seront potentiellement répartis en classes de 35 élèves en première et en terminale. Cela peut entraîner des suppressions de postes d’enseignants, qui viendront s’ajouter à celles qui ont déjà eu lieu (français, mathématiques, allemand, surveillants…), et donc le départ de familles de Cerdagne et de Capcir.

 

Des problèmes de locaux

 

La Région nous « promet » de nouveaux locaux d’ici 2024. En attendant, certaines classes ont cours à 30 ou plus dans des salles vétustes, mal isolées et prévues pour environ 20 élèves. En hiver, lorsque le vent souffle, la neige entre dans des salles et des chambres de l’internat, sans parler des problèmes d’infiltration. Par ailleurs, notre établissement n’a jamais connu de rénovation d’ensemble depuis 1968, à la différence des autres lycées du département. Notre grève est celle de l’avenir de nos enfants ».

 

 

Les enseignants grévistes du collège-lycée de Font-Romeu.