L’actuel député estampillé Les Républicains de la 2ème circonscription des P-O, Fernand SIRé, ancien maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, se prépare-t-il à une carrière artistique ? Le verra-t-on prochainement sur la scène du théâtre de l’Archipel, à Perpignan, ou du théâtre de l’Etang, à Saint-Estève, au bal des Sorcières, à Tresserre, ou encore dans la programmation de l’organisateur de spectacles Boîtaclous… et pourquoi pas aux platines de l’Electrobeach à l’ombre du paquebot ensablé Le Lydia à Port-Barcarès ? Tout est possible, avec lui. Rien n’est moins sûr. A ce rythme-là, rien d’étonnant également qu’il soit un jour à l’affiche du festival du rire de Montreux, ou de Villeneuve-sur-Lot.

Celui qui fut (aussi) le suppléant de la députée-maire de Canet-en-Roussillon, Arlette FRANCO (RPR) – dont elle craignait d’ailleurs la chute de ses blagues de carabin – a franchi une nouvelle marche pour atteindre l’Olympia, hier dans les colonnes du journal L’Indépendant, en déclarant qu’il souhaitait se représenter l’an prochain pour être candidat à sa propre succession dans la 2ème circonscription des P-O, à 71 ans (depuis le 31 mars dernier). On lui trouvera toujours quelques excuses, puisqu’il est né la veille d’un 1er avril ; avec lui ça ne s’invente pas !

Jusqu’ici, rien de bien méchant, avoir 71 ans dans les P-O et ambitionner de poursuivre ou faire carrière, ce n’est pas exceptionnel, il pourrait même presque faire figure de jeunot le Fernand par rapport à d’autres qui continuent de s’accrocher : Jean-Paul ALDUY (président du CA du théâtre de l’Archipel/ Perpignan) 74 ans ; Jacques ARNAUDIèS (à Vivès) 76 ans ; Pierre AYLAGAS (à Argelès-sur-Mer, député) 74 ans ; André BASCOU (à Rivesaltes)  72 ans depuis le 9 avril ; Paul BLANC (maire de Sournia), 79 ans ; Louis CASEILLES (à Saint-Laurent-de-Cerdans) 75 ans ; Pierre ESTèVE (toujours élu à des responsabilités quelque part dans le Fenouillèdes) 77 ans jusqu’au 31 mai prochain ; Christian NAUTé (à Laroque-des-Albères) 81 ans ;  René OLIVE (à Thuir et dans les Aspres) 79 ans ; Jean-Pierre ROMéRO (à Port-Vendres) 74 ans ; Jean VILA (à Cabestany) 74 ans… Et on ne nous dit pas tout !

Blague à part, c’est en déclarant – toujours dans L’Indépendant daté du Vendredi 22 avril 2016 – qu’il souhaitait se représenter « pour faire rempart au Front National » que le docteur Fernand SIRé a déclenché sur le sol roussillonnais une crise de fou-rire dont certains ont encore ce samedi matin du mal à s’en remettre.

Fallait oser la déclaration. Au box-office de l’humour catalan, Fernand SIRé a réussi à ringardiser Serge LLADO,  Mathieu MADéNIAN (cela n’a pas été trop compliqué) et autres Secun de LA ROSA, ainsi que celles et ceux qui continuent, tous les soirs, de faire monter sur scène Jordi BARRE, alors qu’il est décédé depuis cinq ans maintenant ! Quel talentueux chansonnier ce Fernand ! Pour un peu, on en redemanderait.

Ou Fernand SIRé nous prend pour des billes (pour ne pas écrire des c… !), ou il a la mémoire sélective, ou il a un début de quelque chose, mais son entourage serait bien inspiré de lui remettre les idées en place. Le député LR de la 2ème circonscription des P-O a été élu en 2012 avec la complicité du Front National, là est la stricte vérité.

On se souvient que l’actuel député européen et vice-président national du FN, Louis ALIOT, entre temps élu conseiller municipal et communautaire de Perpignan, avait fait dégager entre les deux tours de ces législatives sa candidate, l’ex conseillère régionale Irina KORTANEK, « pour éviter que la Gauche Bourquiniste » des P-O ne réalise le Grand Chelem politique dans le département avec notamment l’élection de quatre députés sur 4.

D’ailleurs, dans un livre qu’elle mijote, et qu’elle espère bien publier d’ici les prochaines échéances électorales de 2017 (selon quelques indiscrétions), Irina KORTANEK raconterait les détails succulents qui ont conduit au retrait de sa candidature et dans quelles conditions cela s’est fait en présence de Louis ALIOT… et, nous dit-on, d’un certain Fernand SIRé ! Himself ?

A moins, peut-être, que Fernand SIRé ait déjà scellé un nouvel accord caché avec Louis ALIOT pour répéter l’histoire en 2017 ? Dans ce cas, il sera très intéressant de savoir ce que Bruno Le Maire (LR) en pense…

A suivre.