Appel pour un rassemblement citoyen et politique

RCP’66 : Estagel ou une entreprise de dévitalisation des territoires ruraux

« Le RCP 66 (Rassemblement Citoyen et Politiques des Pyrénées-Orientales) met en place un « Observatoire citoyen contre le recul des Services Publics et les dégradations des conditions de vie dans les Pyrénées-Orientales ». Dans un souci d’éducation populaire, le RCP’66 entend alerter sur ces dégradations.

La commune d’Estagel illustre le processus conduisant à ces dégradations. C’est ainsi qu’il n’y a plus de bureau de la MSA (Mutualité Sociale Agricole). La permanence d’Estagel a été supprimée depuis 2 ans. La population doit désormais aller ailleurs.

Dans une logique identique, l’agence Groupama d’Estagel a fermé à peu près à la même époque. A l’origine, Groupama était l’assurance des agriculteurs et prenait en charge leurs retraites complémentaires. Si Groupama n’était pas un service public, il s’agissait d’une institution du monde agricole qui influençait positivement les conditions de vie au quotidien. Il est vrai que c’était un temps où Groupama était davantage une mutuelle d’assurance qu’une banque généraliste… 

Le désengagement de l’Etat avait commencé bien avant. Il faut remonter à une dizaine d’années pour voir la fermeture de la perception d’Estagel.

Ces exemples montrent la manière par laquelle des décisions politiques provoquent la dévitalisation des territoires ruraux. Elles accentuent l’isolement du monde rural et la perte de son attractivité. Dans ces conditions, la suppression pour la rentrée 2016 d’une classe à l’école élémentaire prolonge l’entreprise de démantèlement.

C’est une spirale négative qu’il faut impérativement briser. Il n’existe aucune fatalité à ces dégradations résultant d’orientations politiques fondées sur la loi du marché et la recherche du profit ».

 

Alain MIH, animateur du RCP’66