Pierre Contet communique :

 

« Par un résultat sans appel, les Estagellois ont choisi de ne pas confier la gestion de la commune à la liste que je conduisais.

Je remercie très sincèrement les 528 personnes qui nous ont accordé leur confiance et suis désolé de cet espoir déçu de faire entrer Estagel au 21e siècle. Je le regrette aussi, profondément, pour toute l’équipe d’Estagel 21 qui réunissait des personnes formidables, engagées pour le seul intérêt général d’Estagel et de tous ses habitants.

Je voudrais pouvoir souhaiter à l’équipe gagnante de réussir, mais ce serait vous mentir. Je ne l’ai jamais fait au cours de cette campagne, ce n’est pas maintenant que je vais commencer : par expérience, je sais qu’ils n’en ont ni les capacités, ni la volonté.

La vilenie seule, le manque d’honneur, le mensonge et la bassesse leur ont permis de l’emporter.

Pour autant, ils n’en sont pas les seuls responsables : les 743 estagellois qui leur ont accordé leur voix n’ont pu l’ignorer que s’ils le souhaitaient.

Il est inutile de se plaindre de la classe politique lorsque la majorité préfère désigner les moins honnêtes et les moins valables pour diriger ne serait-ce qu’un petit village.

Face à ce constat sans appel et après plus de six années de dévouement à la cause d’Estagel, il n’est pas question que je siège parmi ces coquins pour six ans supplémentaires.

Après les avoir interrogés, aucun de mes colistiers ne souhaite non plus apporter un semblant de caution démocratique à cette majorité.

En faisant le choix de démissionner collectivement du conseil municipal, nous les laissons donc seuls face à leurs responsabilités et à leur sectarisme.

J’espère que parmi les jeunes générations, des gens de bien prendront la relève, avec plus de succès, pour sauver ce qu’il restera de ce village ».

Pierre Contet