Sous le soleil automnal, malgré les quelques nuages venus obscurcir l’horizon ces derniers jours, rien de transcendantal, en ce qui concerne les prochaines élections municipales qui auront lieu dans quelques semaines.

Quelques rumeurs, cependant, viennent alimenter les discussions dans le village. Du Sénat aux discussions au Commerce, les citoyens essayent de comprendre, de dénouer les nœuds, d’analyser, de fureter dans les coulisses. Mais sur le devant de la scène, qu’en est-il ?

Quelques rumeurs

Ces dernières naissent, s’alimentent les unes aux autres, grandissent et disparaissent aussi vite, pour ressurgir avec d’autres critères, d’autres chimères, d’autres incertitudes.
Mais la principale cause de ces rumeurs, n’est-elle pas le mutisme des principaux intéressés ?
Alors que racontent ces défis à l’opinion bien-pensante ! Ces filets de lumière dans un horizon pour le moins incertain encore, sont obscurcis par les nuages venant du nord-ouest.
Dans un village, tout fini par se savoir, même les secrets que l’on souhaiterait voir les mieux gardés comme celui des votes extrêmes. Dans un village, rien ne peut échapper à la sagacité de nos experts en conciliabules, nos experts de la politique locale. C’est aussi cela qui fait le charme de nos milieux ruraux.
Quels seront ceux qui, profitant du ciel bleue, réchaufferont l’atmosphère un peu frisquette tout de même, surtout le matin, à l’heure du café noir pris sur le coin du comptoir. Quels sont ceux, qui ouvriront les débats, permettant les discussions d’évoluer avec la sagesse liée à la véracité des déclarations.

Les probables listes en présence

Ainsi, il semblerait que deux listes soient en préparation et oseraient affronter le choix des électeurs, le choix des urnes. Quelques bribes de conversations, annonçant une troisième liste, amenées par les rafales d’une tramontane pour le moins incertaine, retombent aussi platement dans l’air ambiant. Ce dernier, étant aussi calme que la Méditerranée, un matin d’été aux aurores.
Une liste d’outsiders, dont la tête de liste n’est un secret pour personne et surtout pas pour nos experts, aurait la possibilité d’en faire deux, tant le nombre d’électrices et d’électeurs est grand, pour brancher Estagel avec le 21e siècle. Cette dernière semble être, plus que jamais, proche de la réalité dans son établissement. Prête pour entrer en lice.
La liste de Monsieur le maire sortant, ex PCF et divers-gauche depuis le 18 mars 2018, profitant de la manne que représente les vœux à la population, en principe le 22 janvier, verra-t-elle sa concrétisation définitive le jour de la fête du village ?
Cette dernière liste non plus, n’échappe pas à la sagacité de nos experts. Des signes annonciateurs étaient bien réels dans sa mise en place et semblent se confirmer. Chose plus aléatoire, une composante de cette liste, serait électrice d’un parti extrême. Mais le secret des urnes, fort heureusement, interdit d’avoir des certitudes. Nous pensons que nos experts sont hors sujet sur cette question. Mais sait-on jamais ? Ne vivons-nous pas dans un monde plein d’incertitudes et de turpitudes ?
D’autre part, ce qui entre dans le domaine du possible pouvant être vérifié, trois colistiers de la première liste, auraient été contactés pour figurer dans celle du maire sortant. Mythe ou réalité ? Il sera par la suite, difficile, dans les arguments de campagne, de situer la liste d’outsiders, dans le camp politique opposé à celui de la majorité sortante. Attention aux glissades non contrôlées. Vous me suivez ? Ne vous inquiétez pas. Les choses s’éclairciront en marchant.
Même François ARAGO* doit se retourner dans sa tombe du Père-Lachaise** au vu d’autant d’opportunisme.
Il aurait pu s’exprimer ainsi pour qualifier dans la plus grande délicatesse cette situation : « un peu d’opportunisme peu être partie intégrante d’une situation et quelque peu valorisant, mais quand bien même, trop, c’est trop » !
Espérons que dans la toute prochaine période, les prétendants au sacre lèveront les incertitudes. Cela permettra aux Estagelloises et aux Estagellois, de discourir dans la plus grande sérénité.
Elle est un gage, pour conserver toutes les amitiés.

Joseph JOURDA

 

*François ARAGO est un astronome, physicien et homme d’Etat, né le 26 février 1786 à Estagel et mort le 2 octobre 1853 (à 67 ans) à Paris.

**Cimetière situé boulevard de Ménilmontant à Paris (20e arrondissement), site classé monument historique, mis en service en 1804 et qui abrite 69 000 concessions sur près de quarante-quatre hectares. C’est le plus grand cimetière intra muros et l’un des plus célèbres du monde. Parmi les personnalités qui y sont enterrées : Frédéric CHOPIN, Jim MORRISON, Edith PIAF, Oscar WILDE, Colette… et donc le Roussillonnais François ARAGO.