Communiqué de Joseph Jourda

« Il y a des moments dans la vie où l’on aimerait changer de nature. Par exemple, après la distribution du tract de la liste «Unis pour Estagel» j’aurais aimé être une petite souris pouvant me faufiler partout pour écouter les discussions des uns et des autres.

Du côté de la liste de Pierre Contet cela devait donner à peu près ceci : «…vous avez vu, ils se disent sans étiquettes. Pourtant certains sont connus pour être Socialistes, d’autres pour avoir appartenu au PCF.» Se déclarer être sans étiquette et donc provenant d’horizon politiques divers, quelque part, cela pose problème, d’autant plus lorsqu’il sera question d’élire les sénateurs par exemple. Ceci est la disposition la plus basique qui arrive obligatoirement à tous les conseils municipaux. Imaginons quand il faudra prendre d’autres responsabilités.

Dans la liste de Monsieur Ferrer il est fort probable que la discussion devait être à peu prés celle ci : «…Ah !!! Encore des sans étiquettes. Encore des gens de droite.» Pour certains, lorsqu’on n’est pas dans leur camp, obligatoirement, on se situe dans l’autre. Si l’on n’ est pas avec eux, on est contre eux. Ce sont des raisonnements qui peuvent devenir dangereux pour la démocratie. Mais voilà, il y a des écrits et les écrits restent.

Comment ceux qui s’autoriseraient à situer les autres à droite peuvent expliquer la position suivante donnée dans le journal local du PCF au mois de Décembre 2013 par le responsable de la section du PCF à la rubrique de Tautavel, je cite : «Notre village, malgré ses potentialités viticoles, ses ressources minérales, ses atouts touristiques, n’est ni rayonnant comme il le pourrait, ni redistributeur vis à vis des citoyens autant qu’il le devrait. Nous avons quelques propositions originales à faire, mais nous ne souhaitons pas diviser les Tautavellois. Aussi, nous vous proposons de prendre sur votre liste municipale quelques candidats issus de notre approche politique. Nous ne revendiquons rien, si ce n’est servir notre beau village. Notre seule condition, au cas où vous accepteriez notre participation, est que soit mentionnée pour chacun de nos membres inclus dans votre liste, sa sensibilité politique » . Fin de citation. Ceci est le texte d’une lettre envoyée à Guy Ilary. A ma connaissance, l’étiquette de Guy Ilary, maire de Tautavel, est DVD. Si la position donnée n’est pas une orientation politique, il faut que je revoie tous mes classiques. Par contre, rien dans les écrits du PCF local sur la misère dans le Fenouillèdes. Pourtant le dossier publié par l’Indépendant est accablant.

Conclusion :

Il faut espérer que dans cette campagne électorale la dignité sera de mise et que les tribulations de mauvais goût resterons dans les tiroirs fermés à clé en attendant de pouvoir enterrer ces dernières à tout jamais au plus profond des entrailles de la terre. S’il en est ainsi, la démocratie en sortira renforcée. Autrement, un pas de plus sera fait dans l’incontrôlable et la médiocrité ».