« Nous aurions pu vivre un grand moment de démocratie. A notre grand regret cela n’a pas été possible à cause de l’absence d’un protagoniste de marque : le maire sortant d’Estagel en personne. Il n’a même pas pris le temps de s’excuser pour sa décision de non participation. Chacun appréciera.

Nous savons qu’il est très pris, nous pouvons deviner pourquoi, mais tout de même. Un peu de civilité ne gène pas. Les candidats donc, aurez pu encore parler de leurs programmes, être contredits, taquinés ou bien agacés par les questions de l’un ou de l’autre, mais qu’importe. C’est cela le débat. Malheureusement, la population, car il est vraiment question de population présente en ce jeudi 27 Mars, aura été privée de ce moment que tous nous espérions.

Des habitants qui souhaitent réellement être unis pour Estagel, jeunes, moins jeunes, entre deux ages et pouvons nous dire de tous horizon, avait investi l’espace Mandela en cette fin de campagne électorale. Un tel enthousiasme avait disparu depuis longtemps de notre village. Certains ont pu même le comparer avec des souvenirs exaltants connus dans d’autres périodes de la vie d’Estagel. Venu en voisin et maire de Latour-de-France pour quelques jours encore, Monsieur Jean José Colomes, se réclamant socialiste, est venu dire en termes simples mais combien éloquents, la chance pour les Estagellois(eses) de pouvoir choisir un maire comme Pierre Contet. Il a aussi parlé des rapports peu cordiaux qui avaient étés établis avec Monsieur Roger Ferrer ces six dernières années. Nous avons tous bien compris que cela n’avait pas été dans l’intérêt des populations concernées alors qu’il avait tout mis en œuvre pour qu’il en soit autrement.

Nous aurions aimé entendre le maire sortant d’Estagel expliquer pourquoi il en avait été ainsi. Nous ne le saurons probablement jamais. Monsieur Elie Garcia était également présent avec une grande partie de ses colistiers. Intervenant à plusieurs reprises dans le débat qui devait s’instaurer, c’est avec chaleur que l’auditoire devait le saluer par de forts applaudissements. C’est ainsi que les participants devaient souligner son courage et celui de sa liste, pour le désistement opéré en faveur de « Estagel au cœur ». C’est aussi un participant se disant plutôt proche, si nous avons bien compris, des amis de monsieur Roger Ferrer, féliciter la liste de Pierre Contet pour son sérieux et sa bonne approche pour ce qui concerne l’avenir d’Estagel. Disant avoir les yeux bien ouvert sur ce qu’il avait vu durant cette campagne, lui aussi devait être remercié pour ses propos par des applaudissements chaleureux.

Donc, dans cette conviviale réunion finalement, personne n’a été mordu, brûlé, torturé ou que sais-je encore. Bien au contraire et cela se ressentait, c’était le plaisir d’être ensemble avec la perspective très possible, de continuer ainsi une aventure humaine dans la tolérance, la générosité, le respect de l’autre. Et c’est bien de cela dont les citoyens ont besoin : d’enthousiasme, de dynamisme, de sincérité pour affronter la vie avec toutes ces vicissitudes et être ainsi plus utiles à la collectivité pour finalement vivre individuellement le plus agréablement possible dans notre commune. Alors oui, dommage pour ce qui aurait pu être un grand moment de démocratie. Dommage pour tous les jeunes présents qui auraient pu apprécier que l’on peut être adversaires dans une élections mais pas ennemis, en laissant les invectives et les noms d’oiseaux au vestiaire. Dommage car nous aurions pu voir autre chose que les tristes séries politiques vues ou entendues dans les médias. Voilà monsieur Ferrer ce dont vous avez privé la population de notre village que vous dites tant aimer. Vous avez eu tord d’ignorer ainsi les citoyens qui attendaient beaucoup de ce débat. Vous avez eu tord de les priver de ce qui aurait pu être une belle fin de campagne laissant espérer un avenir meilleur pour tous ».