Alors que des indépendantistes catalans sont toujours emprisonnés en Espagne, 52 députés français font par de leur préoccupation dans une tribune et appellent à l’apaisement des tensions.

A la lecture de la liste des signataires de cette tribune parue dans le JDD de ce dimanche 1er septembre 2019, certains ne manqueront pas de relever l’absence du député de la 1re circonscription des P-O, Romain GRAU (LaREM), pourtant très activement soutenu par les séparatistes catalans des Pyrénées-Orientales (ou Catalogne nord), parmi lesquels Jordi VERA, du mouvement indépendantiste « Oui Au Pays Catalan »… Comment ce dernier, qui figure d’ailleurs sur la liste de Romain GRAU pour les prochaines élections municipales (mars 2020), va-t-il réagir ? Sa présence devient de fait particulièrement ambigüe… pour le moins confuse. Il en va de même pour Brice LAFONTAINE, élu « catalaniste » de la Ville de Perpignan, proche du député Romain GRAU.  Comment comptent-ils désormais se positionner ?

 

 

Voici la tribune de 52 députés français qui se disent préoccupés par la répression des élus catalans en Espagne :

« Depuis de longs mois, la situation des responsables politiques catalans perdure. Nous savons que la controverse est vive sur le statut de la Catalogne et l’avenir de l’Espagne, nous en mesurons la solennité des enjeux et notre propos n’est pas de nous immiscer dans ce débat. C’est pourquoi nous avons attendu que soient passées les échéances électorales pour nous exprimer. Aujourd’hui, nous voulons simplement dire notre préoccupation et notre réprobation face à ce qui nous semble porter atteinte aux libertés fondamentales et à l’exercice de la démocratie.
Le débat politique ne saurait être tranché par la répression
En raison de leurs choix politiques, pour avoir voulu organiser un vote, des élus sont emprisonnés, exilés, et risquent d’être condamnés à de lourdes peines de prison. Le respect des règles institutionnelles est une chose, mais nous considérons que le débat politique ne saurait être tranché par la répression, par des atteintes aux droits des personnes, par une forme de délit d’opinion. Comme de nombreuses voix en Espagne et ailleurs, nous en appelons à l’apaisement des tensions et à la fin des mesures arbitraires qui frappent des élus du suffrage universel ».

 

 

Liste des signataires :
Jean-Félix Acquaviva (LT, Haute-Corse), Sophie Auconie (UDI, Indre-et-Loire), Clémentine Autain (FI, Seine-Saint-Denis), Huguette Bello (GDR, La Réunion), Ugo Bernalicis (FI, Nord), Pascal Brindeau (UDI, Loir-et-Cher), Moetai Brotherson (GDR, Polynésie), Alain Bruneel (GDR, Nord), Marie-George Buffet (GDR, Seine-Saint-Denis), Michel Castellani (LT, Haute-Corse), André Chassaigne (GDR, Puy-de-Dôme), Jean-Michel Clément (LT, Vienne), Paul-André Colombani (LT, Corse-du-Sud), Éric Coquerel (FI, Seine-Saint-Denis), Alexis Corbière (FI, Seine-Saint-Denis), Pierre Dharréville (GDR, Bouches-du-Rhône), Jeanine Dubié (LT, Hautes-Pyrénées), Frédérique Dumas (LT, Hauts-de-Seine), Jean-Paul Dufrègne (GDR, Allier), Elsa Faucillon (GDR, Hauts-de-Seine), Caroline Fiat (FI, Meurthe-et-Moselle), M’jid El Guerrab (LT, Français établis hors de France), Régis Juanico (PS, Loire), Sébastien Jumel (GDR, Seine-Maritime), Manuéla Kéclard-Mondésir (GDR, Martinique), Bastien Lachaud (FI, Seine-Saint-Denis), Jean-Christophe Lagarde (UDI, Seine-Saint-Denis), François-Michel Lambert (LT, Bouches-du-Rhône), Michel Larive (FI, Ariège), Jean-Paul Lecoq (GDR, Seine-Maritime), Jean-Luc Mélenchon (FI, Bouches-du-Rhône), Paul Molac (LT, Morbihan), Jean-Philippe Nilor (GDR, Martinique), Danièle Obono (FI, Paris), Bertrand Pancher (LT, Meuse), Mathilde Panot (FI, Val-de-Marne), Stéphane Peu (GDR, Seine-Saint-Denis), Sylvia Pinel (LT, Tarn-et-Garonne), Loïc Prud’homme (FI, Gironde), François Pupponi (LT, Val-d’Oise), Adrien Quatennens (FI, Nord), Jean-Hugues Ratenon (FI, la Réunion), Muriel Ressiguier (FI, Hérault), Fabien Roussel (GDR, Nord), Sabine Rubin (FI, Seine-Saint-Denis), François Ruffin (FI, Somme), Maina Sage (UDI, Polynésie), Gabriel Serville (GDR, Guyane), Bénédicte Taurine (FI, Ariège), Philippe Vigier (LT, Eure-et-Loir), Hubert Wulfranc (GDR, Seine-Maritime), Michel Zumkeller (UDI, Territoire de Belfort).