Le maire d’Elne, Yves Barniol répond aux élus démissionnaires…

 

 

« Il semble que des élus inconséquents de la vie municipale tentent vainement de justifier leurs trahisons et leurs mensonges éhontés; je veux évoquer la démission de quatre élus de la municipalité d’Elne. Le Sous-préfet a légitimement refusé leurs démissions en raison de la responsabilité, qui incombe aux élus, et ce principalement en période de crise.

Je remercie donc ce haut fonctionnaire pour sa clairvoyance et son sens de l’État.

En effet, il est bien difficile de comprendre le calendrier de ces articles de presse, devant l’abondance d’impératifs à gérer dans cette commune depuis le confinement dû à la pandémie de Covid 19. Je pourrais aisément profiter de l’occasion pour contrecarrer leurs explications mensongères et irresponsables, car ces personnes sous couvert de servir les Illibériens démontrent expressément le contraire.
Cependant, le devoir me commande de rester intègre, et de me consacrer pleinement à ma charge de maire.

Comment peut-on une fois encore fuir ses responsabilités lorsque on est élu municipal engagé par la confiance de la population, à laquelle on a juré de servir et contribuer à son développement ?
Comment peut-on depuis prés d’un an être absent des réunions importantes, ou refuser de participer aux décisions vitales pour la commune, comme le 16 mars, convié à participer dans une réunion cellule de crise à l’occasion de cette pandémie sans précédent ?
Comment peut-on affirmer sans vergogne que l’on n’est pas solidaire des autres ?
Comment chargé d’une délégation sociale peut-on en période d’urgence sanitaire s’affranchir de ses obligations auprès des plus vulnérables et démunis de notre commune ?
Comment peut-on honnêtement justifier l’injustifiable ?
Comment oser vous profiter d’une période de crise sanitaire pour cautionner vos démissions ?

Jusqu’à quand devrons nous supporter les calomnies, mensonges et affabulations, de personnes qui n’ont de projet que le leur ?

Pour ma part, je suis pragmatique et pense que nous devons juger les personnes à leurs actions pour l’intérêt commun, et non sur des déclarations stériles et sans suite. Ici, l’attitude ambiguë depuis des mois de ces élus démontre, s’il en est encore besoin le dessein avoué de revanche ou rancœur, mais surtout une propension avérée au manque de loyauté.

Je suis scandalisé, mais à peine surpris de cette stratégie de propagande politique, qui in fine desservira les intérêts de nos détracteurs.
Je laisse, les Illibériens en juger par eux-même et les assure de ma totale et sincère implication à leurs côtés depuis plus de six années déjà, et plus récemment en période de crise sanitaire.

Pour en terminer, je suis meurtri de devoir sans cesse rétablir une vérité connue de tous, face aux agissements orchestrés par l’élu responsable des finances et du personnel.

Comptez sur moi pour rétablir les vérités avec sincérités et combativité, lorsque l’union républicaine est attaquée.
Le temps n’est pas aux polémiques, mais à la gouvernance de concorde durant la gestion difficile par les élus de cette pandémie, qui nous affecte tous.

«Après le confinement viendra le temps de la vérité». »

 

Yves Barniol, maire d’Elne