Dans un long communiqué de presse, Nicolas Garcia, maire d’Elne et secrétaire départemental du Parti communiste français (PCF), explique pourquoi « il faut exiger un référendum sur la question européenne » !

« Tout ce qu’avaient annoncé les partisans de non de gauche (dont le PCF), au moment du référendum sur le Traité constitutionnel européen, qui avait vu en mai 2005 la victoire du non, est en train d’arriver.  A l’époque la droite au pouvoir était passée outre le choix, pourtant très clair, des Français et avait ratifié le traité dit « de Lisbonne », qui sur l’essentiel avait le même contenu que celui rejeté. Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy a été battu, mais il laisse derrière lui un nouveau traité construit sous l’égide de Mme Merkel qui a imposé les exigences des capitalistes ultra-libéraux et des marchés financiers. Ce traité « Sarkozy-Merkel », le gouvernement de François Hollande, tout en ayant promis le contraire, s’en accommode après une négociation à la marge qui n’était finalement qu’un cache-sexe ! Au lieu de publier un communiqué commun avec Mme Merkel, François Hollande aurait dû s’en tenir à la ligne qu’il a défendue durant sa campagne électorale…

La gauche, qui a refusé d’adopter le MESF (Mécanisme européen de stabilité financière), véritable machine à fabriquer la super-austérité pour les peuples, ne peut pas accepter le nouveau traité Sarkozy-Merkel.

A eux seuls, les dirigeants allemands ne peuvent diriger et imposer leurs vues à toute l’Europe. L’Allemagne ne dispose que d’une voix au conseil de la Banque centrale européenne (BCE), sans droit de véto. D’ailleurs, cette stratégie austéritaire  se retourne de plus en plus contre son peuple et contre son économie (…). 

Contrairement aux apparences nous sommes là au coeur des préoccupations journalières de millions de personnes. Même si les enjeux paraissent compliqués, si cela parait loin, ces politiques déterminent le sort des services publics, les niveaux de salaire, des retraites, de l’emploi, de la protection sociale…

Bref, tout ce qui fait notre vie quotidienne, l’avenir de la société donc de nos enfants et petits-enfants dépend de la construction européenne. Cela mérite une consultation des citoyens et donc un référendum pour que nous soyons amenés à participer à un grand débat national et à donner notre avis. Cela vaut le coup de construire un grand rassemblement populaire pour contrer enfin la Finance et ses mandataires politiques. Le PCF dans le Front de Gauche (FdG) met à la disposition de chacun une pétition pour obtenir ce débat public et ce référendum. Signez-la et faites-la signer ! ».