Le groupe d’action « Insoumis Illibériens » de la France Insoumise rectifie et communique.

 

« Un article du 31 janvier sur Ouillade.eu laisse penser que les « Insoumis Illibériens » appellent à participer à une opération nommée « un autre débat national », le 21 février à Elne. C’est faux.
Le communiqué de cet article n’est pas signé. Il n’indique pas qui met une salle à disposition, avec un cadre de débat et un titre définis. On peut facilement penser que divers groupes se sont réunis pour cette opération. Il s’agit en réalité d’une invitation du seul Parti Communiste d’Elne, dans une opération du PCF’66 qui propose un débat parallèle au « grand débat ». Sera-t-il plus sincère, utile et crédible que celui du gouvernement ? Avec une invitation rédigée de manière trompeuse, émanant d’un parti politique qui n’assume pas dans son communiqué la paternité de l’opération et ne dit rien de son traitement final, on peut sérieusement en douter.
Partout en France, des assemblées citoyennes se sont créées et se créent à l’initiative de Gilets jaunes. À Elne, comme dans d’autres lieux du département, une assemblée s’est constituée. Elle nous semble ouverte à toute personne souhaitant échanger, témoigner, revendiquer ou proposer dans cette remise en question générale que vit notre pays. Dès lors qu’un débat citoyen, ouvert et global est déjà en cours, les Insoumis Illibériens encouragent les personnes voulant échanger dans la cité, de manière plus directe et constructive que dans le « Grand Débat », à participer à ces assemblées.
Quant au débat du PCF d’Elne, il correspond à ce que Nicolas GARCIA (NDLR, vice-président du Département, ancien maire d’Elne), annonçait le 31 janvier vouloir organiser « avec plein d’autres ». Avec qui ? Qui a-t-il contacté ? Qui a-t-il écouté ? Quelle aide apporte-t-il au mouvement initié par les GJ, au renouveau de la responsabilité et du pouvoir citoyen de tous, quand il préfère ajouter un débat de plus pour en être l’initiateur, au lieu d’inciter les Illibériens à participer à celui déjà en cours depuis des semaines ? Celui qui, au-delà des ronds-points, se développe maintenant en assemblées dans les villes et villages de France ?
Les réunions que les « Insoumis Illibériens » initieront dans les semaines qui viennent quant à elles, concerneront les propositions politiques de LFI pour les élections européennes, le programme et les candidats qui le portent. Elles ne seront donc pas un contre-débat à celui fortement biaisé et orienté du gouvernement, ni un contre-débat aux assemblées spontanément citoyennes, quelles qu’elles soient ».