Communiqué de la liste Voir, Vouloir, Oser Pour Elne
« En réponse à la lettre de Monsieur Nicolas Garcia
Ouillade du 5 mai 2020 – Président du groupe communiste au conseil municipal d’Elne)

 

« Monsieur Nicolas Garcia, s’est exprimé, à titre personnel (?) le 5 mai 2020 dans les colonnes du site d’information Ouillade.eu pour demander la validation des résultats du premier tour des élections municipales pour toutes les communes et le maintien du deuxième tour des élections municipales en Juin 2020.
La liste « Voir, Vouloir, Oser pour Elne », réagit à cette prise de position de Nicolas Garcia.
En effet, sur la forme : comment un professionnel de la politique, qui vit de ses mandats et responsabilités, comme la direction du Travailleur Catalan, peut -il prétendre s’exprimer à titre individuel ? Vice-président du Département, responsable du PCF’66, membre du conseil communautaire (au titre de son positionnement comme tête de la liste d’opposition communiste à la mairie d’Elne), candidat communiste à l’élection municipale d’Elne, sa prise de positions engage de fait ce qu’il représente et, a minima, la liste qu’il conduit. Seuls les professionnels de la politique politicienne peuvent manier à ce point l’art de la rhétorique et de la tactique politiques.
Sur le fond, Monsieur Nicolas Garcia, qui se voyait déjà élu dès le premier tour, ronge son frein. Il arpente inlassablement et sans précaution les rues d’Elne en plein confinement, et en négligeant ses responsabilités départementales. Il a bien conscience que la bonne gestion de la crise sanitaire par le maire en place Yves Barniol sera perçue favorablement des électeurs illibériens. Plus le temps passe, plus l’espoir de dépasser son « plafond de verre » de 48% chèrement obtenus au premier tour, s’étiole.
Et une crise ne se gère pas à coup de promesses électorales ! Cette phrase est révélatrice de son inquiétude de voir les quelques 50% électeurs qui ne se sont pas déplacés en mars grossir les rangs de ses opposants : « on ne peut pas dire non plus que tous les conseils municipaux gèrent la situation avec la même efficacité et la même lucidité, donc par les temps qui courent qu’un changement d’équipe municipale n’aurait aucun effet sur la vie des gens ». En dehors du fait que le raisonnement est des plus surprenants car pouvant s’appliquer à sa candidature, pourquoi alors accélérer le processus de relève des équipes en place ? Il n’y a donc pas urgence à changer en pleine crise les équipes qui gèrent la crise et surtout préparent la sortie de crise !
La liste « Voir Vouloir Oser pour Elne », saura faire face à Monsieur Nicolas Garcia, quelle que soit la solution retenue par les instances républicaines ; instances qu’il méprise et dénigre dans son communiqué, en opposant peuple et électeurs libres de choisir leurs représentants. 52% des électeurs illibériens qui se sont déplacés le 15 mars n’ont pas voulu de son retour. La mobilisation des abstentionnistes lui fait sans doute peur… ».