Réponse de Monsieur le maire d’Elne, Yves Barniol, au communiqué de Monsieur Nicolas Garcia, conseiller municipal d’opposition communiste à la maire d’Elne

 

 

 

« Nicolas Garcia : dévoyer la fraternité nationale et illibérienne !

 

 

Monsieur N. Garcia président du groupe communiste à la mairie d’Elne, candidat PCF aux élections municipales, avait revendiqué son droit à célébrer « son » 8 mai. Ainsi, après l’avoir annoncé publiquement, il a imposé sa présence et n’a pas respecté les directives exceptionnelles définies par les autorités, et tout particulièrement par le Préfet des Pyrénées Orientales. Il s’est présenté, accompagné, à la cérémonie limitée à cinq personnes.

Entre provocation et désobéissance civile, N. Garcia a choisi une troisième voie : celle de l’égocentrisme. Un culte immodéré du souvenir sélectif, des traditionnelles méthodes de son parti, et une inextricable volonté de parader coûte que coûte caractérisent chacune de ses interventions.

Alors que les illibériens et illibériennes se sont associés à cette cérémonie depuis leur domicile et ont pavoisé leur façade, N. Garcia, par son attitude, s’est placé au-dessus du citoyen en s’affranchissant une nouvelle fois des règles sanitaires en cours.

La cérémonie officielle du 8 mai à Elne, s’est déroulée à 10h45 avec retenue et recueillement, dans le strict respect des distanciations et gestes barrières. Mais celle-ci a été suivie par un simulacre bizarre avec un dépôt de gerbe de N. Garcia, ponctué de selfies, pour en immortaliser le moment. Pire encore, l’intitulée clairement politique de sa gerbe : « Les élus PCF-PS Citoyens d’Elne » en lieu et place de « Le Conseiller départemental » interroge compte tenu de son communiqué précédent où il exigeait une participation à cette cérémonie municipale en revendiquant son mandat départemental. Comprenne qui pourra.

 

Sans représentation possible sur Perpignan, il a été visiblement frustré de ne pas avoir été invité officiellement comme conseiller départemental ? En réalité, nous avons vu s’imposer à Elne le candidat Nicolas Garcia. Curieuse attitude que de dévoyer ainsi la fraternité nationale de cette commémoration patriotique à l’occasion du 75e anniversaire de la Libération.
L’expérience acquise comme professionnel de la vie politique, n’a fait que renforcer son penchant irrépressible à s’afficher. En d’autres termes pourvoir dire : j’y étais quand même ! Selfies à l’appui…

Alors que les citoyens attendent d’un élu, qu’il soit exemplaire, qu’il soit solidaire des épreuves et contraintes que traverse et subit la population illibérienne, nous constations dans son comportement, démagogie, idéologie partisane et culte de la personnalité.

Après la prestation inconvenante de Nicolas Garcia, qui n’entend recevoir de conseils de personne (un électron libre ?), j’ajouterai qu’il serait illusoire qu’il puisse être en capacité d’en donner aux autres ».
Yves Barniol
Maire d’Elne