Sous le titre « Un sursaut national ! », Jean-Louis DOLSA, ancien vice-président national de l’UJP, conseiller national du RPR (en charge des Mouvements associés), responsable départemental du RPF (Charles Pasqua ), cofondateur de l’ADEN en 1992 (Alliance des Démocrates pour l’Europe des Nations) et de l’UDP (l’Union des Démocrates pour le Progrès), communique :

 

 

« Après l’énorme supercherie du « Grand Débat « , qui a caricaturé bon nombre d’élus locaux en de véritables et simples supplétifs, il est bon de souligner par ailleurs le comportement sectaire et « européiste » de M. Emmanuel MACRON, qui ne cesse de focaliser la lumière à tous propos… Cette attitude systématique est contraire aux valeurs gaullistes et discrédite la fonction même de Président de la Ve République.
Son arrogance, son mépris habituel et sa couardise transforment ce scrutin en « Référendum » pour ou contre sa personne !…
Malheureusement pour la France, ses déclarations perverses et successives nous donnent raison… C’est pourquoi, le panel éclectique des trente-trois autres listes, lors de ce scrutin, laisse le choix à chacun de nous de s’exprimer selon ses convictions personnelles.
Par conséquent, notre choix de Gaullistes indéfectibles de toujours est clair : celui de « l’Europe des Nations », préconisé par Charles de Gaulle, qui est le seul qui vaille !…
In fine , c’est « la liste menée par Nicolas Dupont-Aignan » qui a notre préférence !« .