Le PCF’66 communique

« Les délégués (et non les cadres) du PCF, venus de toute la France, se sont retrouvés dans une conférence nationale, le 5 novembre à Paris pour préparer l’élection présidentielle. A une courte majorité la conférence a décidé de mettre dans la balance une candidature communiste, quitte à la retirer si une candidature plus rassembleuse, que nous appelons de nos vœux depuis plus d’un an, finissait par émerger. L’option d’appeler à voter Jean-Luc MéLENCHON dès le 5 novembre 2016 n’a pas été retenue. Celle qui avait les faveurs des communistes catalans et consistait à attendre encore avant de se prononcer tout en poursuivant la recherche d’un projet et d’une candidature de rassemblement, ne faisait plus parti des options proposées au vote de la conférence.

Au final ce sont les adhérents communistes, à jour de leurs cotisations, qui trancheront le 24, 25, 26 novembre 2016 par un vote. Chacun doit s’interroger sur les raisons qui ont conduit à cette situation et en premier lieu Jean Luc MéLENCHON qui doit comprendre que la « France insoumise » ne peut tenter de soumettre les autres forces de la gauche anti libérale et non gouvernementale. La balle est aussi dans le camp du candidat du Front de Gauche de 2012 qui peut faire évoluer les choses. Cette situation qui pourrait conduire à une division mortifère, les communistes la regrettent.

En effet il est indéniable que depuis des mois le PCF et son secrétaire national, Pierre LAURENT, n’ont pas ménagé leurs efforts en direction du Parti De Gauche, des partis d’extrême gauche, d’EELV, des socialistes critiques (frondeurs), pour construire un projet de gauche alternatif à la politique de la droite et du gouvernement ainsi qu’une candidature commune, n’émanant pas forcément du PCF, pour le porter. Force est de constater que pour l’heure personne n’a répondu et chacun « a joué sa partition ».

Les communistes continueront jusqu’au bout à se battre pour y parvenir avec Jean Luc MéLENCHON comme candidat ou avec une candidature communiste qui pourra être retirée ou pas ».