Les Ecossais ont massivement voté – à plus de 85% ! – lors du référendum sur l’autodétermination organisé, hier, et ils ont dit « No » à l’indépendance à plus de 54%…

Un score donc sans appel qui discrédite les sondages et la classe politique, qui n’en finissaient plus ces derniers jours de pronostiquer « un score particulièrement serré » (les chiffres montrent que ce n’est pas le cas, loin s’en faut). Certains allant carrément jusqu’à pronostiquer la victoire du « Oui »…

Un score qui également vient ridiculiser la plupart des éditorialistes français, de droite comme de gauche, qui s’étaient alignés sur la tendance trompeuse annoncée dans les médias et qui, comme trop souvent dans ce genre d’aventure « populiste » racontent n’importe quoi et font surtout preuve d’une méconnaissance terrible du terrain et, surtout, de l’Histoire. Il suffit de lire les analyses à-la-mord-moi-le-nœud (!) des journaux et magazines nationaux et/ ou régionaux – « Le Monde », « Libération », « Le Point », « Le Nouvel Observateur », « Ouest France », « Sud-Ouest », « Le Figaro », etc.-etc. – sans oublier d’écouter les chaines d’infos en continu pour s’en convaincre !