« En qualité de Premier Fédéral de la Fédération Catalane du Parti Socialiste je tiens à apporter des précisions à Monsieur Guy Esclopé sur les propos qu’il a tenu sur votre site.

Malgré le fantasme et les croyances de Monsieur Esclopé, le parti socialiste répond à des règles démocratiques de désignation de ses candidats à toutes les élections. Contrairement à ce que pense Guy Esclopé aucun homme ou femme, quelques soient ses mérites, n’impose son choix.

En effet, c’est sur proposition du Secrétariat Fédéral que le Conseil Fédéral du PS, réuni le 15 novembre 2014, a décidé, à l’unanimité, des cantons qui seraient soumis à la négociation avec nos partenaires de gauche. Le même jour, le canton de la Côte/Argelès-sur- Mer, comme d’autres a été réservé à un binôme PS. C’est ce que j’ai confirmé au PRG départemental.

De plus, il est étonnant de voir l’ancien 1er adjoint au Maire d’Argelès-sur-Mer faire ce qu’il condamne, à savoir diviser la gauche pour permettre de faire gagner la droite. Mais il est vrai que les conseilleurs ne sont jamais les payeurs ».

Le Premier Secrétaire Fédéral

Jacques Cresta

réponse de Jacques Cresta 1er Secrétaire Fédéral du PS à Guy Esclopé