Etablissements de santé de la 4e : « Une décision inacceptable » pour Pierre Aylagas (PS)

Pierre Aylagas (PS), député de la 4ème circonscription, maire d’Argelès-sur-Mer, président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille, communique :

« L’annonce par la presse de la suite favorable donnée par l’ARS (Agence régionale de Santé) au recours de l’USSAP, (l’association qui gère les établissements de santé de la 4ème circonscription), a semé colère et incompréhension parmi le personnel des centres, les élus et la population du territoire. Cette colère est légitime et je la partage!

La décision équivaut, à autoriser le transfert des lits SSR de Cerbère, Banyuls-sur-Mer et Arles-sur-Tech vers l’hôpital de Perpignan. Elle est inacceptable tant sur la forme que sur le fond.Sur la forme d’abord. Une annonce d’un impact si grave pour le territoire ne se fait pas par voie de presse!

Sur le fond ensuite et surtout !  Suite aux nombreuses démarches que j’avais engagées dès mon élection en 2012, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé m’avait envoyé un courrier  précisant qu’il n’y aurait pas de délocalisation en 2013 et qu’une grande concertation serait mise en place avec tous les partenaires pour le devenir de nos maisons de santé. Force est de constater que l’ARS n’a pas suivi ces injonctions. Il faut donc maintenant, purement et simplement, surseoir à leur décision : l’ARS doit abandonner ce projet.

C’est le sens des messages que – en cohérence avec la motion prise à l’unanimité par les élus de la Communauté de Communes Albères-Côte Vermeille dont je suis le Président –  j’ai fait passer  ce mardi à Paris à Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre  et Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Comme je l’ai toujours fait sur ce dossier et, fort du soutien des maires, élus du territoire et personnels des centres de Banyuls-sur-Mer et de Cerbère, je m’oppose à ces délocalisations vers l’hôpital de Perpignan ».