Face au COVID-19, faut-il désinfecter les rues et autres espaces publics à l’eau de javel diluée, comme certains maires ont commencé à le faire ? Non, répondent clairement à ce stade le ministère de la Santé et l’Agence Régionale de Santé (l’ARS) de la Région Ile-de-France.

« Saisies par la Ville de Paris, les autorités de Santé déconseillent clairement de nettoyer les rues en utilisant de l’eau de javel diluée. « L’aspersion de javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement », résument les responsables de l’ARS dans un courriel transmis mercredi 1er avril à la mairie de Paris (…) ». (sources : journal Le Monde).

Pourtant, plusieurs communes françaises – Reims (dans la Marne), Suresnes (Hauts-de-Seine), Nice et Menton (Alpes-Maritimes), Saint-Cyprien et Latour-Bas-Elne (P-O)… – ont commencé à désinfecter leurs rues, en s’inspirant d’une pratique en vigueur dans certaines villes asiatiques, en Chine et en Corée du Sud notamment.

Précisons que la réponse rendue hier par l’ARS est « provisoire », toujours selon le quotidien Le Monde, en attendant les résultats d’une étude comparative internationale en cours, effectuée par le Haut Conseil pour la Santé Publique.

A suivre.