(Communiqué)

 

Les membres du conseil communautaire réunis sous la présidence de Jean-Jacques Lopez, maire de Salses-le-Château, ancien vice-président du Conseil Général des P-O

 

« Ce 13 avril, les 49 élus communautaires, audois et catalans, ont fait cohésion autour du président Jean-Jacques Lopez : à la quasi-unanimité des voix, ils ont voté le budget primitif 2021, le premier de la nouvelle gouvernance de l’intercommunalité, chiffré à 23 M€

 

Dans un contexte économique et social difficile, le choix de la solidarité : aucune hausse des impôts en 2021
Le président Jean-Jacques Lopez l’a posé comme un postulat de départ « Il serait indécent d’augmenter nos taxes alors que la pandémie a fragilisé habitants et entreprises de notre territoire. ». Une décision politique forte alors même que le budget de l’intercommunalité se trouve notamment grevé par une augmentation de 22,5% du coût de traitement des déchets par le SYDETOM66 : les ménages et les entreprises du territoire ne verront donc pas cette année leur TEOM* augmenter. Il en sera de même de la taxe foncière sur le bâti : elle restera à… 0%, une rareté dans notre département. Les entreprises et les agriculteurs sont également concernés : pas de hausse de la CFE ni de la taxe sur le foncier non bâti.
Faisant du soutien au développement économique l’une des priorités de cette année, le budget prévoit une enveloppe de 125 000 euros d’aides économiques d’urgence et dédie 400 000 euros au soutien du commerce et de l’artisanat (FISAC). Pour le président Jean-Jacques Lopez, la ligne est claire : « nous avons le devoir de donner toutes les chances à la relance des acteurs économiques de notre territoire. »

 

 

Un budget 2021 pour poser les bases d’une nouvelle ambition territoriale

 

 

Premier vote de la nouvelle gouvernance, ce budget 2021 entend porter une nouvelle ambition pour le territoire et ses habitants, posant les fondations d’une intercommunalité plus forte et plus offensive : lancement du projet de territoire, relance du SCOT…Et dessiner une Communauté de communes à l’écoute et au service de ses communes, replaçant les maires au cœur de l’intercommunalité : pacte de gouvernance, schémas de mutualisation…

Remerciant les élus pour leur travail et leur confiance, Jean-Jacques Lopez se réjouissait de voir la C3SM « en ordre de marche dans un contexte où elle devra plus que jamais s’affirmer comme la locomotive du développement de notre territoire. »

 

Jean-Jacques Lopez, président de la communauté de communes Corbières-Salanque-Méditerranée.