Renée Soum (PS), première femme à avoir été élue députée dans le département :

« Après l’attentat qui a coûté la vie à SAMUEL PATY, professeur d’Histoire de 47 ans décapité au Collège de Conflans-Sainte-Honorine j’ai été terrassée par l’horreur, l’émotion, l’indignation aucun mot ne me semblait assez fort pour condamner cette barbarie qui de plus a eu lieu sur le sol de France. Il était indispensable qu’un hommage lui soit rendu et je regrette profondément de ne pas avoir pu être ce jour devant la mairie de Perpignan. Tout comme je salue l’hommage national qui va se dérouler dans les prochains jours. 

Mais cela ne suffit pas il faut une réaction ferme, implacable, notre nation doit au plus vite prendre des mesures pour traduire sa détermination comme par exemple mettre fin à l’anonymat de ceux qui inondent les réseaux sociaux propos haineux. Je soutiens la LICRA « qui met en cause ceux qui ont mis une cible dans le dos de l’enseignant martyr, qui depuis une semaine ont voulu blâmer sa liberté de penser auprès d’officines antirépublicaines anti laïques, ils doivent rendre des comptes devant la justice ».

Seule notre détermination et celle des responsables qui nous gouvernent peuvent ramener plus d’humanité et de fraternité dignes de notre pays et rendre ses valeurs universelles à la France ».

 

 

Catherine Pujol (RN), députée de la 2e circonscription des P-O :

« Une nouvelle fois la France est victime d’une attaque terroriste islamique qui a cette fois tué un professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine. En s’attaquant à un enseignant, ce sont les valeurs les plus essentielles de la République qui sont visées.

Malheureusement, les attentats islamiques se succèdent, l’histoire se répète : un étranger, connu des services de police pour des faits de délinquances et pour fréquenter des fichés S s’en prend à une victime innocente. L’indignation ne suffit plus, il faut désormais agir concrètement et avec vigueur contre l’obscurantisme islamique qui prospère sur la faiblesse de ses oppositions.

J’adresse aujourd’hui un message de soutien à la famille, aux proches de cet enseignant, serviteur de l’État lâchement assassiné et à l’ensemble de la communauté éducative de notre pays ».