Communiqué.

 

« Réunis en manifestation hier matin, les salariés du centre de rééducation « Air Mer Soleil », en grève depuis cinq jours étaient à Collioure pour dénoncer leurs conditions de travail déplorables, le manque de considération de la direction et demander un salaire décent.

Afin d’alerter la population et les pouvoirs publics, comme ils le font depuis plusieurs jours, et après avoir reçu le soutien du Parti Socialiste, du Parti Communiste (PCF’66), du maire de Port-Vendres, Jean-Pierre ROMERO, et même du célèbre duo « Les Chevaliers du Fiel », il était tout à fait normal que le personnel gréviste demande a être reçu par le premier magistrat de leur commune, le Docteur Jacques MANYA.

Or, dès leur arrivée, les manifestants ont été informés de la non disponibilité du maire. La délégation n’a eu droit qu’à l’adjoint en charge des travaux (…).

L’adjoint, qui n’est absolument pas un spécialiste des questions de santé, a conseillé aux grévistes d’aller voir le député et le sénateur, sans proposer une aide quelconque de la commune… Les salariés ont apprécié le conseil.

Pourtant, le centre de rééducation est le plus important pôle économique de la commune, le premier employeur privé même…

A l’heure où la direction fait la sourde oreille et préfère engager des poursuites judiciaires contre les grévistes, le devoir d’un maire (qui plus est médecin) n’est-il pas de soutenir le personnel soignant de sa commune, et de prendre contact immédiatement avec l’ARS (l’Agence Régionale de Santé) et le Préfet pour essayer d’engager des négociations avec la direction ?

L’affaire ayant été rendue publique sur les réseaux sociaux, je me félicite que Jacques MANYA ait « enfin » contacté les responsables syndicaux du centre de rééducation Air-Mer-Soleil et libère un créneau pour recevoir une délégation ».

Esaie DAHMANE-ALOUJES,
Membre des instances nationales du Parti Socialiste
Secrétaire de section de la Cote Vermeille.