Lettre Ouverte au maire de Collioure, Monsieur Guy Llobet

 

 

-« Monsieur le maire,
Considérant l’existence de nouveaux clusters en développement tant au niveau national que frontalier, nous vous demandons de prendre en compte la situation sanitaire défavorable dès maintenant.
Nous savons que beaucoup de nos administrés sont légitimement préoccupés par le nombre toujours important de personnes ne respectant pas les recommandations nationales concernant le port du masque afin d’éviter la propagation du COVID-19, ceci étant désormais confirmé dans la presse, donnant une image négative de l’action communale.
La configuration de notre commune, avec ses rues plutôt étroites, extrêmement fréquentées en cette période estivale, génère une proximité entre les individus, plaçant la population devant un risque plus élevé de contamination, et en particulier les plus fragiles de nos habitants.
Après vous avoir sollicité de manière orale, puis par écrit, la semaine dernière, afin que vous preniez la décision de rendre le port du masque obligatoire sur une partie des rues piétonnes ainsi que le secteur du marché ouvert, a minima les périodes de forte affluence (à définir), et ce, dès le 26 juillet 2020, vous avez alors décidé de communiquer, préférant le conseiller.
Or ceci est déjà préconisé par l’Etat depuis la fin du confinement.
Cette mesure ne nous paraît pas être suffisante au regard de notre situation locale.
Il existe, parmi vos prérogatives, la possibilité de prendre un arrêté rendant le port du masque obligatoire, dès lors que cette restriction aux principes des Libertés Publiques, chères à nous tous, est justifiée face à une situation de danger pour la population, et dès lors qu’elles sont encadrées dans la durée et dans l’espace.
Le Conseil d’Etat a, part ailleurs, validé de telles décisions.
Il est de votre devoir, en votre qualité de premier magistrat de notre commune de prendre vos responsabilités afin de protéger notre population.
En espérant que cette ultime alerte porte ses fruits,
Très respectueusement, »

 

 

Les conseillers minoritaires,
Elodie LAPICZAK LEYDIER
Charles PARVAIS
Luc VITOU