Communiqué de presse

COLLIOURE : le groupe d’opposition ne s’est pas opposé au déploiement de stations de charges pour voiture électrique. Ce n’était pas l’objet de la délibération !

« Quelle surprise de lire dans « Ouillade.eu » du lundi 29 août 2016 un article du maire de Collioure fustigeant les élus d’opposition en conseil municipal.

Cela nous intrigue forcément. Alors, foin de « on-dit », allons donc relire le compte-rendu du dernier conseil municipal. Là, nous pourrons certainement comprendre les tenants du débat.

Mais, c’est vrai Monsieur MANYA a choisi d’interdire toute retranscription de ces débats. Sans doute par souci d’une démocratie simple et compréhensible par ces concitoyens qui ne sont pas docteurs comme lui. Car pour le maire de Collioure la démocratie après le vote c’est simple. Il décide : soit vous êtes pour, alors vous êtes intelligents ; soit vous êtes contre, alors il suffit de lire son article pour savoir de quoi vous serez traités.

Le groupe d’opposition ne s’est pas opposé au déploiement de stations de charges pour voiture électrique !

Ce n’était pas l’objet de la délibération (qui est légalement publiée dans le compte-rendu accessible sur le site de la mairie).

La délibération portait sur l’opportunité de déléguer la gestion de ces stations de charge au SYDEEL (Syndicat Départemental d’Energies et d’Electricité des Pyrénées Orientales). Le SYDEEL est un organisme tout à fait compétent et vénérable ; il assure des missions de service public au profit de toutes les communes du département (l’électrification rurale par exemple). Les communes peuvent également lui déléguer d’autres missions, comme l’éclairage public. Dans ce cas, les communes qui lui délèguent des tâches choisissent de transférer des compétences, de ne plus les assumer en direct. C’est ce qu’a choisi le maire de Collioure.

C’est sur ce point précis que nous sommes en désaccord. Dès le début du mandat, nous nous sommes élevés contre tout abandon de la compétence en matière d’énergie car c’est le principal levier permettant de développer une réelle politique écologique : choisir la provenance de son énergie et bien sûr faire le choix des énergies renouvelables.

Sans confondre, comme a fait semblant de le comprendre le maire, énergie nucléaire et thermique, le groupe d’opposition a tenté d’expliquer que passer par le SYDEEL pour cette délégation, c’est prendre l’écologie par le petit bout de la lorgnette. C’est faire du tape à l’œil plutôt que du travail de fond. Comme à son habitude, Jacques MANYA excelle dans l’habillage politicien dont il est très friand.

Mais revenons à ces stations de charge. Le SYDEEL a choisi RÉVÉO comme fournisseur. Et qui est derrière RÉVÉO ? Ni plus ni moins que le groupe Bouygues… qui doit-on le rappeler est très intéressé par Collioure puisque c’est à ce groupe que le maire veut confier le projet immobilier de la colline du Puig d’Ambeille.

Comme M. MANYA aime à le souligner « Heureusement que les promoteurs s’intéressent à Collioure ! ». Pas d’inquiétude de ce côté-là, ils s’y intéresseront encore plus avec les projets de révision du PLU actuellement en préparation.

Colliourencs, la charge du maire de Collioure contre les élus d’opposition est une diversion grossière ! Tout en lui permettant de cultiver une image factice « d’écologiste de droite », il espère faire oublier à la population le fiasco des Fêtes de Saint Vincent, le projet de révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme, NDLR) qui favorisera les promoteurs (présentation en septembre au conseil municipal), le rififi entre les élus du groupe majoritaire, et bien d’autres sujets de mécontentement qu’il serait trop long de développer ici.

Mais ne vous y trompez pas, ce qui vient s’annonce du même acabit. Le projet de révision du PLU en particulier. Alors profitons de chaque espace de liberté, de chaque espace d’expression qui nous sont laissés pour défendre Collioure !

M. MANYA ayant publié son article sur le facebook de la ville, nous ne doutons pas qu’il en fera de même pour notre réponse ».