Marc PETIT, élu de l’Opposition municipale de Claira communique :

 

« Construisons Ensemble l’avenir de Claira

Suite au conseil municipal du mardi 9 avril 2019 qui avait vu le départ de 20 élus sur 24, la maire Hélène Malé avait de nouveau convoqué les élus ce dimanche 14 avril 2019, à 14h, pour l’approbation du Rapport d’Orientation budgétaire (ROB). Il me semble que le nombre d’élus présents n’avait rien à voir avec le jour et l’horaire de ce conseil … 8 élus présents sur 27 et aucune procuration pour la maire !

Bien qu’ayant quitté le précédent conseil municipal afin de soutenir le mécontentement général, j’ai souhaité siéger ce jour afin de soulever les différentes incohérences que j’avais relevées. On ne peut pas dire que nous avons obtenu des réponses claires et appropriées. Un seul exemple : où sont passés les 2 800 000€ que nous devions percevoir grâce aux différents PUP (Projet Urbain Partenarial). Réponse de Mme Malé, je cite : « les sommes ne sont pas encore perçues car la préfecture nous met des bâtons dans les roues ». Depuis quand un dossier bien monté est débouté par la préfecture ! Je lui laisse l’entière responsabilité de ses propos. Et les autres réponses sont dans le même registre, la maire a appris à botter en touche ! Et, souhaitant passer au vote, « l’arbitre » de la séance, son Directeur Général des services a dû, devant public, lui rappeler qu’il n’y avait pas de vote pour le ROB…

Autre point à l’ordre du jour : l’achat de trois terrains. Aucune réponse quant à l’utilisation future de ces parcelles et un seul nom de propriétaire sur les trois… Le résultat du vote a été sans appel :

· 1er parcelle de 3 093m², 3 votes CONTRE, 4 abstentions, 01 POUR de Mme MALÉ.

· 2ème parcelle de 1 084m², 7 votes CONTRE, 1 POUR de Mme MALÉ.

· 3ème parcelle de 4 811m², 7 votes CONTRE, 1 POUR de Mme MALÉ.

Devant autant de défaillance, on peut comprendre la réaction de sa majorité !

Ce lundi 15 avril à 18h 30, le prochain conseil municipal devra voter le budget… ou pas ».

 

 

Marc PETIT, conseiller municipal de l’opposition