Suite à notre article intitulé « Municipales 2020 : mais que se passe-t-il à Céret ?… », un lecteur tient à apporter quelques commentaires :

 

« Tout d’abord , félicitations à l’auteur anonyme mais qui semble connaitre parfaitement le microcosme céretan, effectivement bon nombre de ses allégations sont justes et décrites telle une fable avec un humour qui n’aurait pas déplu à M Jean De La Fontaine.

 

Simplement deux petits faits à prendre en considération : notre premier édile n’a peut-être pas jeté l’éponge pour un dernier tour de piste ou plutôt d’urne, sa décision ultime doit être attendue avec beaucoup d’impatience par son dauphin autoproclamé le sieur PUIGMAL, surnommé Pinette par les Céretans de souche.

 

Cette annonce dans la douce tiédeur d’un premier soir d’été et de fête de la musique pourrait sonner le glas de cinq  années de toca manetes et d’embrassades du samedi matin au marché, ou adouber le changement dans la continuité. Wait and see… ou plutôt esperem i ja vorem.

 

Pour Demain Céret, une page s’est tournée, elle s’est même consumée et la rupture avec son ancien leader consommée (encore un des Finances publiques).

Désormais, c’est Céret Autrement qui arrive et qui compte bien unifier les listes des dernières élections municipales renforcé par des apports de la société civile jusqu’à présent bien absente sur les listes céretanes passées.

 

Il se murmure aussi que certaines velléités prendraient jour du côté de La France Insoumise. Info ou intox ?

 

Pour rendre la superbe à la ville, il va falloir travailler et être ambitieux, ceux qui apporteront du nouveau, des idées et de la réactivité devraient emporter la Capitale de la cerise .

 

On ne s’ennuiera pas à Céret, c’est sûr,  plus que treize mois à patienter ».