A Céret-en-Vallespir comme nous l’avions déjà évoqué « l’ex curé » essait depuis déjà longtemps de participer au futures élections municipales… Après avoir envisagé de constituer sa propre liste, et devant la complexité de la tache, ce dernier avait, raconte-t-on sous les platanes de la sous-préfecture cérétane, pris une seconde voie, celle-ci également impénétrable, se « proposer à tous les candidats », quel œcuménisme !

 

 

Il fut même l’un des points d’achoppement de l’accord, donc du désaccord, en plus d’un soupçon d’égos de deux têtes de liste : Michel Coste et Jean-Jacques Planes, qui ont manqué le coche de constituer une belle liste ; par conséquent les électrices et électeurs cérétans auront le choix entre… trois listes.
Ne voila pas que notre sympathique curé reprenant son bâton de pèlerin, avait pratiquement acquis que Patrick Puigmal l’intègre dans son équipe.

Mais patatras, il semblerait que la campagne ne se passant pas comme prévue, loin d’être un long fleuve tranquille comme Patrick Puigmal l’aurait espéré, ce dernier ne prendrait plus sur sa liste, l’ex curé, et lui aurait refermé portes et fenêtres.

 

 

Trois listes dans les starting-blocks

 


-Celle de celui qui aurait aimé être le dauphin du maire sortant Alain Torrent et qui a adoubé l’adjoint aux Finances de la commune. Patrick Puigmal, adhérent de la section PS locale (on parie qu’il ne doit plus le revendiquer), à l’écoute – pour ne pas écrire aux ordres – de Robert Garrabé, maire PS de Saint-Jean-Pla-de-Corts et conseiller départemental du canton, et, surtout, avec aucun signe d’un vrai et fort soutien du maire sortant, si ce n’est six à sept colistiers de l’équipe en place.
-Celle de Michel Coste : une liste à gauche qui est sur une bonne dynamique, mais que beaucoup trouvent un poil trop à gauche, et craignent un soutien à la majorité départementale dans un an). Ce dernier dont le profil de jeune chef d’entreprise, pouvant apparaître aux yeux de certains un peu libéral, c’était revendiqué un temps du bout des lèvres proche du Macronisme, et avait par ailleurs soutenu Alexandre Puignau le maire de Les Cluses, aux dernières élections cantonales. Il séduirait une partie de l’électorat cérétan ; la mobilisation lors de la réunion du 24 janvier dernier au mas de Nogarède en atteste.
Toutefois certains le trouvent timoré en public. Il pourra s’appuyer notamment sur l’expérience de Brigitte Baranoff, entre autre.
-Enfin, troisième liste, celle de Jean-Jacques Planes. C’est une liste de centre droit (et un peu plus… puisqu’un ancien secrétaire de section du PS serait dans l’attelage entre autre), qui sera solide, à l’image de sa tête de pont, avec notamment l’expérience de deux anciens membres élus sous l’ère Torrent, Brigitte Ferrer déjà candidate aux dernières cantonales et Jacques Santol ; sans parler d’un fidèle opposant à la municipalité actuelle en la personne de Michel Privat, colistier de Michel Coste sur une liste depuis 2014… La rumeur locale évoque également la présence dans cette équipe d’un dénommé Jacques Zochetto (même si ce dernier ne se serait pas fait que des amis au club local de rugby le Céret Sportif).

Même si, « au grand jamais toutes ces listes sont apolitiques bien entendu ! »… nous rappelons que la liste d’Alain Torrent avait bénéficié d’une courte avance de voix*, avec cette même configuration en triangulaire pour passer au second tour lors de sa réélection, puisque la municipale de 2014 avait été annulée, et que les candidats d’alors François Brulé et Jean Saseras n’avaient réussi à s’entendre pour le second tour. Néanmoins, cette fois-ci, personne n’aura le bénéfice d’être le maire sortant, donc les jeux seront plus qu’ouverts que ce que l’on peut imaginer. Vous pariez combien, politiquement s’entend of course ?

 

*Au 2e tour des élections municipales de mars 2014, les résultats à Céret ont été : Alain Torrent (liste divers gauche) 1 909 voix soit 44,47% des suffrages exprimés; François Brulé (liste divers gauche) 1 773 voix soit 41,30% ; Jean-Pierre Brazès (liste Union des démocrates et indépendants) 610 voix soit 14,21%. Ces scores ont donné 21 élus à la liste d’Alain Torrent, 6 élus à la liste de François Brulé et 2 élus à la liste de Jean-Pierre Brazès.